Le Liban mise sur les énergies renouvelables
#ASavoir #Actualite #Agenda #AnalyseEconomique #BuzzNews #Decideurs #Economie #EnDirectDe #Politique #LIBAN
Karl Demyttenaere
lundi 16 janvier 2017 Dernière mise à jour le Lundi 16 Janvier 2017 à 10:39

Toujours face à une forte pénurie d’offre d’électricité depuis la fin de la guerre civile, le gouvernement libanais veut tourner cette page en particulier en misant sur les énergies renouvelables avec un plan estimé à 1,7 milliard de dollars.

Le 12 janvier, le ministre de l’Énergie et de l’Eau, César Abi Khalil, a présenté durant une conférence de presse organisée à l’hôtel Hilton Metropolitan de Sin el-Fil la feuille de route baptisée : « The National Renewable Energy Action Plan for the Republic of Lebanon 2016-2020 » (NREAP).

Ce vaste plan prévoit de porter la part du renouvelable à 12% de la demande d’électricité à l’horizon 2020. Préparée par le Centre libanais pour la conservation de l’énergie (LCEC); affilié au ministère de l’Énergie, cette feuille de route prévoit un investissement de départ estimé à environ 1,7 milliard de dollars, partiellement assuré par le secteur privé

La répartition envisagée pour ce surplus de production entre les différentes énergies renouvelables viendrait à 35% de l’énergie solaire, 27% des énergies hydrauliques, 21% de la biomasse (recyclage de déchets, etc.) et 17% de l’énergie éolienne

Ce surplus de production électrique venant des énergies renouvelables devrait permettre d’économiser 767 kilotonnes de pétrole et diminuer ainsi la dépendance énergétique du pays. A noter que le Liban vient également d’adopter deux décrets sur le gaz et le pétrole offshore.

Pour en savoir plus sur l’économie du Liban, découvrez notre vidéo concernant la capitale économique du pays : Beyrouth

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *