Le Maroc lance une plateforme dédiée à la recherche et à la formation sur l'énergie solaire
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Decideurs #Economie #EnDirectDe #Politique #MAROC
Diane Janel
lundi 16 janvier 2017 Dernière mise à jour le Lundi 16 Janvier 2017 à 11:58

Inaugurée le 12 janvier par Mohammed VI en personne à Benguérir, au nord de Marrakech, Green Energy Park est la première plateforme africaine dédiée à l’énergie solaire.

Le roi du Maroc, Mohammed VI  à inauguré la plateforme internationale de test, de recherche et de formation en énergie solaire Green Energy Park. La mise en place d’un réseau de plateformes de recherche de ce type contribuera à mutualiser les ressources, créer des synergies et positionner le Maroc comme leader de l’innovation dans le domaine des énergies renouvelables.

Les professionnels qui sortiront de cette institution auront les compétences nécessaires pour répondre aux besoins marocains et africains en termes d’énergie solaire photovoltaïque et thermique. Située dans la Ville verte de Benguerir, cette plateforme s’étend sur 8 hectares, dont 6,5 sont consacrés à la réalisation des tests et des projets pilotes à échelle réelle.

Développé par l’IRESEN (Institut de Recherche en Energie Solaire et Energies Nouvelles) avec le soutien du Ministère de l’Énergie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement ainsi que du Groupe OCP ; le Green Energy Park va permettre la création de 70 emplois (chercheurs et doctorants), et 155 autres emplois à long terme

Green Energy Park est constitué de plusieurs laboratoires (le laboratoire de production de cellules photovoltaïques et de traitement de surface, le laboratoire d’études de la dégradation des matériaux, le laboratoire de caractérisation électrique et optique des cellules photovoltaïques, le laboratoire intérieur de production et des tests des composants solaires et le laboratoire de déflectométrie et de modélisation optique des structures CSP). Il comprend également un centre de calcul et de modélisation des ressources.

La plateforme doit coûter globalement environ 21 millions de dollars. Ce n’est qu’un début puisqu’une seconde plateforme dédiée aux tests, à la recherche et à la formation dans le domaine de l’efficacité énergétique, des bâtiments verts et des réseaux intelligents est prévue pour 2017. La nouvelle plateforme s’appellera  « Le Green & Smart Building Park ».

Pour en savoir plus sur les priorités de l’économie marocaine, découvrez notre interview exclusive u Ministre de l’Industrie du Maroc Moulay Hafid Elalamy :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *