L’Egypte développe ses infrastructures sur la côte de la mer Rouge
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Decideurs #Economie #EnDirectDe #EGYPTE
Karl Demyttenaere
jeudi 19 janvier 2017 Dernière mise à jour le Jeudi 19 Janvier 2017 à 11:07

Au début du mois de janvier, le président Abdel-Fattah Al-Sissi s’est rendu dans l’est du pays pour inaugurer des aménagements ambitieux venant d’être terminés. L’objectif de ces infrastructures est d‘accroitre les échanges de l’Egypte avec ses voisins.

Le port d’Hurghada, sur la mer Rouge

Le 5 janvier, le président égyptien Abdel-Fattah Al-Sissi a inauguré de nombreux projets maritimes et routiers qui viennent d’être achevés dans l’est du pays sur les bords de la mer Rouge. Parmi ces projets, on retrouve la rénova­tion du port de Safaga, appartenant à la ville d’Hurghada, ayant coûté 510 millions de livres égyptiennes (25,6 millions d’euros)

Le chef de l’Etat égyptien a également ordonné qu’une station de service soit construite à l’intérieur du port pour répondre aux besoins en carburants des camions effectuant le transport terrestre.

Des développements essentiels

Sissi a mis en avant l’importance et la rentabilité du développement des ports maritimes et des réseaux routiers, tout en appelant à rationaliser les dépenses.

Il a mis en lumière l’exemple du port routier d’Ar­qine, reliant l’Egypte au Soudan, inauguré récemment. Cette infrastructure va servir à accroître les échanges commerciaux avec le Soudan et les pays du continent noir situé à 150 kilomètres de la ville d’Abou-Simbel. 

« Ces projets ont été mis en place selon un plan précis afin d’accroître les échanges commerciaux de l’Egypte, et donc d’améliorer la situation économique du pays », a estimé le président. 

Pour en savoir plus sur l’économie de l’Egypte, découvrez notre vidéo avec les chiffres clés à connaître :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *