Accession de l’Algérie à l’OMC : où en est le dossier ?
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #AvisDExperts #BuzzNews #Economie #EnDirectDe #Institutions #ALGERIE
Ecomnews Med Redaction
vendredi 20 janvier 2017 Dernière mise à jour le Vendredi 20 Janvier 2017 à 16:02

L’Algérie donne une nouvelle impulsion aux négociations pour son adhésion à l’Organisation Mondiale du commerce (OMC). Explications…

Les négociations pour l’accession de l’Algérie à l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) vont bientôt reprendre maintenant que le groupe de travail chargé du processus a un nouveau président en la personne de l’Uruguayen Gustavo Miguel Vanerio Balbela qui vient remplacer l’Argentin Alberto D’Alotto

Accession à l’OMC : un processus laborieux

Décidément, l’adhésion de l’Algérie à l’OMC est un feuilleton sans fin ! Officiellement, le pays est candidat à l’accession à l’OMC depuis 20 ans et le processus d’adhésion engagé en 2014 par le gouvernement est toujours au point mort.

Lé contexte politique algérien tendu et la lenteur du gouvernement à promulguer des textes législatifs en concordance avec les exigences de l’OMC en constituent les principaux points de crispation.

Dans ces circonstances, l’Algérie a déjà entamé 12 rounds de négociations lors des rencontres multilatérales au sein du groupe de travail chargé de son adhésion à l’OMC et a traité quelque 1 900 questions reçues de la part des pays membres.

Elles ont principalement porté sur son système économique et sur la conformité des dispositifs législatifs aux normes de l’OMC. L’Algérie a également mené 120 rencontres bilatérales avec 20 pays depuis sa candidature en 1987. En fin de compte, seuls 6 accords bilatéraux ont été signés avec Cuba, le Brésil, l’Uruguay, le Venezuela, l’Argentine et la Suisse.

L’Algérie : un des derniers pays hors OMC

Au lendemain de son élection à la présidence de la république pour un 4e mandat, le chef de l’Etat Abdelaziz Bouteflika avait affiché lors d’un conseil des ministres sa volonté de « poursuivre les négociations pour l’adhésion de l’Algérie à l’Organisation Mondiale du commerce en veillant à la sauvegarde des intérêts de l’économie nationale ».

Toutefois, les négociations avaient été suspendues sans motif apparent. Pour certains, c’est l’absence de réformes significatives qui entrave le processus. L’Algérie est aujourd’hui l’un des derniers pays du monde hors OMC. Si certains arguent que c’est un objectif prioritaire, à fortiori dans la conjoncture économique actuelle, d’autres avancent que le pays n’est pas pressé…

Pour en savoir plus sur l’économie de l’Algérie, découvrez notre interview inédite de Bernard Duboe ancien Directeur de la Société Générale :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *