Le Liban, toujours mauvais élève concernant la corruption selon Transparency International
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Economie #EnDirectDe #Politique #LIBAN
Karl Demyttenaere
lundi 30 janvier 2017 Dernière mise à jour le Lundi 30 Janvier 2017 à 11:40

Le Liban se positionne à la 136ème place sur les 176 pays de la planète au classement 2016 de l’indice de perception de la corruption, publié par Transparency International (TI).

Le 25 janvier, le vice-président de l’antenne libanaise de Transparency International, Mosbah Majzoub, et l’un des membres de son conseil consultatif, Yahia Hakim ont révélé à Beyrouth les résultats de l’indice de perception de la corruption.

Ainsi, le Liban est à la 136ème place sur 176 pays du monde de ce classement 2016. Le pays recule ainsi de 10 places par rapport au classement 2015, qui comprenait que 168 pays. Le Liban figure ainsi parmi les 40 pays les plus corrompus du monde selon TI, avec une note en dessous des moyennes mondiales et régionale.

Malgré ses résultats, des signaux positifs ont été relevé comme l’adoption par le Parlement mi-janvier de la loi sur l’accès à l’information qui autorise les citoyens à accéder à toutes les informations relatives à l’État, à l’exception dans le domaine de la sécurité, comme les décisions ministérielles, l’agenda des ministères, les budgets alloués pour chaque projet et leur description.

Autre élément encourageant : la création d’un ministère d’État pour la lutte contre la corruption dans le gouvernement formé le 18 décembre 2016 par Saad Hariri. 

A noter que cet indice de Transparency International est élaboré avec l’aide d’experts venant de plusieurs organisations internationales (Banque mondiale, Forum économique mondial…). L’objectif de cet indice est de mesurer le degré de corruption des pays étudiés, qui sont ensuite notés de 0 (pour les pays jugés « extrêmement corrompus ») à 100 (pour les pays « extrêmement intègres »). Le Liban a une note de 28

Pour en savoir plus sur le Liban, découvrez les chiffres clés de la capitale du pays : Beyrouth

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *