Les investissement étrangers en Egypte connaissent une forte progression
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Economie #EGYPTE
Diane Janel
jeudi 2 février 2017 Dernière mise à jour le Jeudi 2 Février 2017 à 12:26

L’Égypte, le Nigéria et l’Afrique du sud ont capté près de 14 milliards dollars d’Investissements Directs Etrangers en 2016.

Malgré les difficultés économiques qu’ont rencontrés le Nigéria, l’Égypte et l’Afrique du sud au cours de l’année 2016, les investissements étrangers ont progressé. Ils ont atteint la somme globale de 13,9 milliards de dollars, soit 27,25% des 51 milliards $ captés par toute l’Afrique sur la période, selon le récent rapport de la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement. 

L’année 2016 a été semée d’embûches pour ces trois leaders de l’économie africaine. Entre crise socio-politique et défis liés à la gestion de la politique de change, leurs indicateurs macroéconomiques ont été dans le rouge, avec une récession ayant frappé le Nigéria, et presque évitée de justesse en Afrique du Sud

La situation des IDE en Afrique

D’une manière générale, le volume des investissements directs étrangers en Afrique ont reculé de 5% en 2016. Bien que les fusions acquisitions ciblant l’Afrique ont chuté, passant de 20 milliards de dollars en 2015 à 10 milliards de dollars une année plus tard, on relève tout de même que 103 milliards de dollars des nouveaux projets ont été annoncés en 2016 dans la région, contre seulement 63 milliards de dollars pour le compte de l’année 2015.

L’Egypte continue d’être une destination privilégiée des investisseurs étrangers, avec un volume qui passe de 6,9 milliards de dollars en 2015 à 7,5 milliards de dollars à la fin 2016

Pour en savoir plus sur l’économie de l’Egypte, découvrez notre vidéo sur les chiffres clés du pays :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *