Le magasin américain Gap ne parvient pas à décoller en Israël
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Economie #Entreprises #VieDesEntreprises #ISRAEL
Diane Janel
lundi 6 février 2017 Dernière mise à jour le Lundi 6 Février 2017 à 13:12

Tandis que les marques israéliennes prospèrent, le magasin Gap ne séduit pas le public dans l’Etat Hébreu.

Sept magasins de la marque Gap vont fermer en Israël. Pourtant, lorsque Gap a ouvert ses portes en 2009, le magasin a attiré les foules. La boutique du Mamilla Mall à Jérusalem avait été dévalisée par les clients. 

Mais quelques années après, Gap était en perte de vitesse : Motti Zisser, magnat de l’immobilier et propriétaire d’Elbit Imaging Ltd Gap, ne parvenait pas à fidéliser la clientèle. Il a finalement réussi à revendre la marque au Zara Group Israel.

Cependant, les ventes des boutiques Gap n’ont toujours pas décollé, affirme Dorin Palas, analyste d’I.B.I. Investment House, une société de placement qui s’est longtemps occupée d’importations locales dans le secteur de la mode.

De nombreuses marques en concurrence

Selon des rapports financiers de 2014 et 2015, le magasin de prêt-à-porter doit affronter une concurrence féroce de vendeurs moins chers et jugés plus “tendance” comme la chaîne suédoise H&M, les groupes Forever 21, basé en Californie et le revendeur espagnol Zara.

Le groupe israélien Fox, propriété des frères Wiesel, remporte également un franc succès : il est difficile de déambuler dans un centre commercial israélien sans passer devant des boutiques qui ont été achetées par le groupe Fox. Cette marque a aussi l’avantage à l’instar de Fox Home, Yanga et Laline d’être une création israélienne.

La vente en ligne est favorisée

Enfin, la vente en ligne pourrait également avoir joué un rôle dans l’échec d’une marque importée comme Gap dans ses boutiques traditionnelles israéliennes.

Yaron Ben Eli, président de UShops, site de vente en ligne israélien créé pour favoriser l’achat à un prix raisonnable des produits figurant sur les sites américains, pense que les Israéliens achètent dorénavant davantage sur Internet – et spécifiquement sur des sites comme Gap.

Ces marques sont particulièrement fortes dans le commerce en ligne grâce à la collaboration formée par Gap, Old Navy et Banana Republic, ainsi qu’Athleta, ils sont disponibles à partir du même site d’E-commerce.

Pour en savoir plus sur l’économie d’Israël, découvrez notre vidéo avec tous les chiffres clés :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *