Algérie Télécom a perdu 5 millions de dollars en 2015
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #EchangesMediterraneens #Economie #Institutions #ALGERIE
Diane Janel
mercredi 8 février 2017 Dernière mise à jour le Mercredi 8 Février 2017 à 10:41

Suite à la rupture du câble reliant Annaba à Marseille, le groupe Algérie Télécom a connu des difficultés.

 

Depuis qu’un navire a rompu le câble sous-marin de fibre optique reliant les villes d’Annaba (au nord-est du pays) et de Marseille, Algérie Télécom est en difficulté. En 2015, Algérie Télécoms a perdu 600 millions de dinars (5 460 000 dollars).

Des dédommagements prévus

Lors de la séance plénière de l’Assemblée nationale populaire (APN) consacrée aux questions orales du 26 janvier 2017, Imane Houda Feraoun, la ministre de la Poste et des technologies de l’information et de la communication s’est montrée rassurante.

Elle a assuré devant les députés que Algérie Télécom touchera des dédommagements : « Algérie Télécom qui avait pris en charge les travaux de réparation du câble sous-marin reliant Annaba à Marseille sera dédommagée, en vertu d’une décision de justice, par le navire responsable de la coupure d’internet, du fait de son accostage en un lieu inadéquat ». 

En effet, ce problème avait rendu le service Internet inaccessible à Annaba pour plusieurs particuliers et entreprises pendant près d’une semaine. De ce fait, l’opérateur télécoms a perdu plusieurs millions de dinars de recettes. 

Des alternatives pour prévenir ce problème

Interrogée par les députés, Imane Houda Feraoun à d’ores et déjà annoncé des mesures préventives du gouvernement afin d’éviter qu’un tel incident ne prive de nouveau les citoyens d’Internet.

La ministre a évoqué le câble sous-marin reliant la ville d’Oran à celle de Valence en Espagne, opérationnel d’ici le mois de juin 2017. Il y a également le satellite de télécommunications Alcomsat qui sera mis en orbite, toujours en juin 2017, par l’Agence spatiale algérienne (ASAL).

Pour en savoir plus sur l’économie de l’Algérie, découvrez notre vidéo avec les chiffres clés sur le pays :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *