En Égypte, le remaniement ministériel est lancé. Quels sont les portefeuilles touchés ?
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Decideurs #Economie #Institutions #Politique #EGYPTE
Diane Janel
vendredi 17 février 2017 Dernière mise à jour le Vendredi 17 Février 2017 à 10:17

En Égypte, un remaniement ministériel a été mis en place pour juguler la crise économique. Plusieurs portefeuilles économiques et sociaux sont touchés.

 

Le Parlement égyptien a approuvé ce mardi 14 février un remaniement ministériel qui a essentiellement touché des portefeuilles économiques et sociaux. Cette décision intervient sur fond de crise économique.

Une crise économique importante

En effet, le pays connaît une inflation et la dégringolade de la livre égyptienne face au dollar. La livre égyptienne, qui était alors échangée au taux officiel de 8,83 livres pour un dollar, s’est affaiblie.

Le taux de change dépassait mardi en moyenne les 16 livres pour un dollar, selon le site internet de la Banque centrale…Une conséquence immédiate de la libéralisation du taux de change, qui était l’une des conditions imposées par le FMI aux autorités pour le déblocage d’un prêt de 12 milliards de dollars.

Depuis, la livre égyptienne a perdu plus de la moitié de sa valeur par rapport au dollar. L’inflation a également grimpé, au grand dam de la population, dont la moitié vit au-dessous du seuil de pauvreté. L’Égypte s’est d’ores et déjà engagée dans un programme de réformes économiques grâce à l’appui du Fonds monétaire international (FMI).

Un remaniement de grande ampleur

Ainsi, le site internet du Parlement a indiqué dans un communiqué. « L’Assemblée a approuvé à la majorité requise le remaniement ministériel, qui concerne neuf portefeuilles ». Le gouvernement égyptien de Chérif Ismail a donc decidé de fusionner les ministères de l’Investissement et de la Coopération internationale. Sahar Nasr, ancienne ministre de la Coopération international, a été nommée pour diriger ce nouveau grand ministère.

Abdel Moneim Al-Banna, autrefois à la tête du centre de recherche rattaché au ministère de l’agriculture, est devenu le nouveau ministre de l’Agriculture. Ali Moselhy, ancien président de la commission parlementaire en charge de l’économie, a été nommé nouveau ministre de l’Approvisionnement.

Quant à M. Moselhy, qui avait été ministre de la Solidarité sociale sous le président Hosni Moubarak, il remplace désormais le général Mohamed Ali El-sheikh. Ces ministres doivent désormais prêter serment devant Abdel Fattah al-Sissi le président égyptien.  

Les autres ministères touchés par ce remaniement sont  ceux du Transport (Hichem Arafat), de la Planification (Hela Essaid), du Développement local (Mohamed Hichem Zien el Abidine), de l‘Education et de l‘Enseignement (Tarak Jalel Chawki), de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (Atef Abdelghaffar) et des Affaires parlementaires (Amr Marouene). 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *