L'Office marocain de tourisme inaugure son premier bureau en Afrique subsaharienne
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #CultureSport #EchangesMediterraneens #Economie #Institutions #MAROC
Diane Janel
mardi 21 février 2017 Dernière mise à jour le Mardi 21 Février 2017 à 08:06

L’office national marocain du tourisme ouvre son premier bureau en Afrique subsaharienne à Dakar afin de faciliter les flux entre le Sénégal et le Maroc sur la ligne Dakar-Fès.

L’Office national marocain de tourisme (ONMT) a inauguré le 10 février à Dakar son premier bureau Afrique subsaharienne. L’ONMT est un organisme étatique chargé de la promotion du tourisme au Maroc. 

Améliorer le tourisme entre le Maroc et le Sénégal

Ce bureau devrait améliorer le trafic Dakar-Fès, et dynamiser les relations touristiques entre le Maroc et le Sénégal. Selon le directeur de l’ONMT, Abdrrafia Zouitene. « Renforcer la coopération touristique, notamment dans les volets de la formation, de la communication, de la participation aux salons internationaux ». 

« Améliorer les flux entre les deux pays, notamment sur la ligne Dakar-Fès (…) », d’autant plus que «près de 70 000 Sénégalais visitent chaque années le Maroc, dont une importante partie se rend à Fès, à la Zaouia Tidiane ».

La ministre sénégalaise du Tourisme et des Transports aériens, Maïmouna Ndoye Seck perçoit ce bureau d’un oeil positif: « c’est sans nul doute que les autorités sénégalaises en charge du tourisme s’inspireront de l’expérience marocaine pour atteindre l’objectif de 3 millions de touristes, à l’horizon 2020 ».

L’ouverture du bureau de l’ONMT constitue un début de mise en œuvre de l’accord de coopération dans le domaine touristique, signé en novembre 2016, lors de la visite du roi Mohammed VI au Sénégal. 

Des efforts qui portent leurs fruits

Le Maroc s’est largement demarqué dans le secteur du tourisme en 2016. Il s’affirme de plus en plus comme un acteur majeur sur le continent africain. Selon les chiffres de l’ONMT, le Maroc affichait fin novembre 2016 des recettes touristiques de 59,4 milliards de dirhams (soit 5,8 milliards de dollars).

Le Maroc établit ainsi le chiffre le plus élevé en Afrique pour toute l’année 2016 dans le secteur. La ville marocaine de Marrakech, fortement plébicitée, est classée septième destination à visiter en 2017 par la National Geographic et troisième endroit à découvrir par le Trip Advisor.

Afin de progresser dans ce sens, le Maroc a actuellement 52 projets hôteliers en cours d’exécution, pour mieux accueillir les touristes et devenir le leader de la construction hôtelière en Afrique.

Découvrez aussi nos vidéos sur les projets économiques du Maroc et les chiffres clés du Maroc :

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *