Retour sur le colloque au Sénat
#ASavoir #Actualite #Agenda #AnalyseEconomique #BuzzNews #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Institutions #Politique #EGYPTE
Karl Demyttenaere
mercredi 22 février 2017 Dernière mise à jour le Mercredi 22 Février 2017 à 14:48

Le 20 février s’est tenu au Sénat à Paris un colloque baptisé : “Egypte, un marché aux atouts multiples”. L’occasion de mettre en avant les nombreux atouts de ce pays au carrefour entre le Moyen-Orient, l’Europe et l’Afrique.

Le colloque du 20 février au Sénat a été baptisé « L’Egypte, un marché aux atouts multiples ». De nombreux entrepreneurs et dirigeants étaient au rendez-vous dans la Salle Clémenceau du Palais du Luxembourg pour mieux connaître l’Egypte et ses atouts.

Organisée conjointement par Business France et le Sénat, cette manifestation est intervenue quelques jours après un important remaniement ministèriel. Tarek Kabil, Ministre du commerce et de l’industrie de la République arabe d’Egypte, était présent au colloque ainsi que l’Ambassadeur de France en Egypte, André Parant, parmi de nombreux intervenants regroupant experts, entrepreneurs et décideurs.

Colloque Egypte

L’Egypte, 3ème puissance économique d’Afrique

L’Egypte occupe de nouveau pleinement sa place au niveau régional et international” a affirmé le Président du Sénat Gérard Larcher dans son message introductif lu par Catherine Morin-Desailly, Présidente du groupe interparlementaire d’amitié France-Egypte, avant de rajouter “notre présence en Egypte n’est pas encore à la hauteur des opportunités“.

Et pour cause, l’Egypte ne manque pas d’atouts pour attirer les investisseurs français. Le marché représente 92 millions de personnes avec une main d’oeuvre vaste et bon marché (le salaire moyen des ouvriers se situe autour de 100 dollars par mois).

“Grâce à nos accords de libre-échange, nous avons accès à 1,6 millard de personnes” précise Tarek Kabil, Ministre du commerce et de l’industrie égyptien. Le membre du gouvernement n’a pas caché les ambitions de son pays “après la période des révolutions, notre objectif est de redevenir la 2ème économie d’Afrique“.

André Parant

L’Ambassadeur de France en Egypte, André Parant

Un marché aux atouts multiples

Après une période de troubles, l’Egypte a retrouvé le chemin de la croissance (+4% en 2016 d’après les prévisions) et a récemment obtenu un important prêt du FMI.

L’Ambassadeur de France en Egypte André Parant est revenu sur un des atouts majeurs de l’Egypte : sa démographie, “la moitié de la population à moins de 25 ans” souligne le diplomate avant de déclarer que “l’Egypte a engagé des réformes ambitieuses et courageuses, comme l’institution de la TVA“.

Sixième investisseur en Egypte, la France peut encore développer ses liens économiques avec ce pays aux nombreux atouts. En effet, selon Tarek Kabil, “nous pouvons encore améliorer les relations entre la France et l’Egypte“.

Egypte

Pour en savoir plus sur l’économie égyptienne, découvrez notre vidéo avec l’ensemble des chiffres clés à connaître sur ce grand pays :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *