Une start-up israélienne lance un exo-squelette à la pointe de la technologie
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Economie #EnDirectDe #Entreprises #VieDesEntreprises #ISRAEL
Diane Janel
mercredi 22 février 2017 Dernière mise à jour le Mercredi 22 Février 2017 à 11:22

La célèbre université d'Harvard et une start-up israélienne créent " Exoskelton 6.0", un exo-squelette ultra léger et flexible qui permettra aux handicapés de marcher.

 

 Le Wyss Institute de Harvard et la société israélienne ReWalk Robotics lancent en partenariat l’Exoskeleton 6.0, pour les personnes atteintes de kinesthésie ou de paralysie partielle des membres inférieurs. Cet exo-squelette dernier cri, beaucoup plus maniable et léger que les premiers prototypes commercialisés, imite les mouvements humains à la perfection.

Aider les personnes handicapées

Cet exosquelette combine des mécanismes robotisés, des bio-mécanismes et des logiciels biologiques. Recouvrant les membres inférieurs d’une matière plus flexible et légère, il permet de diviser par 2 le poids habituel de ce genre de prothèse externe, passant ainsi de 10 kg à 5 kg.

Il s’adresse avant tout à des personnes dont la mobilité des membres inférieurs est altérée: victimes d’AVC, d’accident moteur, de sclérose en plaques, âgées ou parkinsoniens. Wyss Institute a déclaré que l’exo-squelette va permettre « d’assister les personnes âgées afin d’assurer ou d’améliorer leur démarche, mais aussi les personnes se relevant d’un AVC, atteintes de scléroses en plaque, de la maladie de Parkinson ». 

A l’avenir, cet exo-squelette pourra même servir  à assister les soldats, les pompiers, les ambulanciers, et même les fermiers, tous professionnels ayant à porter une lourde charge.

Imiter les mouvements humains au plus près…

Les scientifiques sont parvenus à une véritable souplesse mécanique. Le textile souple du système robotique peut se mouvoir grâce au moteur et câbles reliés à une ceinture ventrale, qui contrôle les jambes jusqu’aux extrémités des pieds. Les patients peuvent adopter une gestuelle naturelle, similaire au système de fonctionnement musculaire et squelettique normal.

Selon le Professeur Conor Walsh de Harvard,  “cette combinaison est un merveilleux exemple pour comprendre comment fonctionne notre système physique , dans ce cas les mouvements et le contrôle du corps humain. Nous assistons à la création d’une technologie robotique portable qui a le potentiel de changer la portée de la médecine. C’est incroyablement gratifiant d’assister à son lancement sur le marché, surtout après le travail conséquent mené avec ReWalk et notre laboratoire”. 

Pour en savoir plus sur l’innovation en Israël, découvrez notre interview exclusive de Muriel Touaty, Directrice générale de Technion France :

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *