Halte aux abus dans la publicité en Tunisie
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #CultureSport #Economie #Institutions #TUNISIE
Diane Janel
lundi 27 février 2017 Dernière mise à jour le Lundi 27 Février 2017 à 10:42

La Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA) a présenté un projet de Code d’éthique de la publicité dans les médias audiovisuels en Tunisie. Ce projet ambitionne de mieux protéger les consommateurs face aux abus de la publicité.

 

Le 17 février, un projet de code de publicité a été rendu public par la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (Haica). Ce projet ambitionne de mieux protéger les consommateurs face aux abus de la publicité. Ainsi, ils pourront mieux faire la distinction entre les contenus journalistiques et les contenus publicitaires.

Des abus

Si l’élaboration d’un projet de Code d’éthique de la publicité a lieu, c’est parce que les médias audiovisuels font l’objet de dépassements récurrents en matière de publicité commerciale. Les dérives concernent le non-respect des règles déontologiques dans la diffusion du contenu et de la durée des spots publicitaires .
 
Le 17 février, Hichem Senoussi, membre de HAICA, a donc présenté le projet de code éthique réalisé grâce à un monitoring. Il y recense les pratiques publicitaires dans les stations radios et les chaînes de télévision durant le mois de Ramadan dernier.
 
“Ce projet vise à définir les règles spécifiques à chaque catégorie publicitaire, la durée et le timing de sa diffusion avec pour principale vocation, la protection du consommateur et la distinction entre production journalistique et publicité” , a-t-il souligné.

Définir les limites et les rêgles de la publicité

Le projet comporte 25 articles répartis sur 3 chapitres :

Le premier chapitre défini six types de publicité: le spot publicitaire, le parrainage, le placement de produit , l’écran partage, le télé achat et le publireportage.

Dans le deuxième chapitre la Haica évoque 11 points liés à la responsabilité sociale, aux règles concernant la compétitivité, et enfin à la nécessité de respecter la durée accordée aux spots publicitaires. Ce chapitrel dresse  également une liste des différents types de publicités juridiquement interdites. Pour être légale, la publicité doit se conformer aux standards internationaux des droits de l’Homme et à la législation en vigueur en matière de propriété intellectuelle et littéraire.
 
Le troisième chapitre, enfin, fixe les principes spécifiques de chaque type de publicité, cité dans le premier chapitre à l’exception du  spot publicitaire .

Pour en savoir plus sur l’économie de la Tunisie, découvrez nos vidéos :

    

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *