Un prêt accordé à la Banque tunisienne de l’Habitat pour aider les PME de Tunisie
#ASavoir #Actualite #AideAuxEntreprises #AnalyseEconomique #BuzzNews #Economie #Entreprises #Institutions #VieDesEntreprises #TUNISIE
Diane Janel
jeudi 2 mars 2017 Dernière mise à jour le Jeudi 2 Mars 2017 à 16:45

La Banque africaine de développement (BAD) a accordé à la Banque tunisienne de l’Habitat (BH) une ligne de crédit de 60 millions d’euros destinée aux petites et moyennes entreprises (PME) et les encourager à investir.

 

La Banque africaine de développement (BAD) et la Banque de l’Habitat (BH) ont signé le 27 février 2017 à Tunis l’accord de prêt à l’octroi d’une ligne de crédit de 60 millions d’euros, destinée au financement des PME tunisiennes.

Les secteurs clés ciblés par cette ligne de crédit sont l’industrie manufacturière, le bâtiment, la santé, l’éducation, les services et l’agriculture.

Une nouvelle de bonne augure

Ahmed Rjiba, directeur général de la BH, s’est félicité de ce crédit : « En bénéficiant d’une source en devises stable, souple et à prix compétitif, notre banque disposera des liquidités nécessaires pour répondre aux besoins de notre clientèle, qu’il s’agisse d’acquisition de produits énergétiques, d’engrais ou d’autres produits et équipements ».

Le Directeur général de la BAD pour l’Afrique du Nord, Mohamed El Azizi a également souligné l’importance de cette ligne de crédit: « La signature d’aujourd’hui est emblématique, car elle traduit une vision forte de la BAD pour la région. La ligne de crédit de 60 millions d’euros que nous avons accordée à la BH est la première du genre en Tunisie et en Afrique du Nord. Elle s’inscrit dans le cadre du programme de financement de commerce que la BAD a lancé en 2013 ».

Répondre aux priorités de l’Afrique

Cette ligne de crédit devrait a à redynamiser les échanges économiques et commerciaux de la BH ; mais aussi soutenir la croissance de cet établissement bancaire sur le marché tunisien, et renforcer sa présence en Afrique.

La BAD ambitionne de répondre à au moins 4 grandes priorités stratégiques de l’Afrique, à savoir : Nourrir le continent, l’industrialiser, procéder à son intégration, et améliorer les conditions de vie de ses habitants.

De son côté , M. Rjiba a indiqué qu’en disposant d’une source en devises stable, souple et à prix compétitif, la BH obtiendra des liquidités nécessaires pour répondre aux besoins de sa clientèle, que ce soit en matière de produits énergétiques, d’engrais ou d’autres produits et équipements.

Ces ressources, selon M. Rjiba, vont ainsi permettre d’appuyer les efforts des PME en accroîssant les exportations. Ainsi, grâce à la conquête de nouveaux marchés, la BAD éspère combattre une conjoncture économique qui n’engage rien de bon. En effet, l’ensemble du secteur bancaire est paralysé par l’assèchement de la liquidité et le resserrement du crédit.

Une aide qui est antérieure

Pour rappel, ce n’est pas la première fois que la BAD et la BH coopèrent. Déjà, en 2002 la BAD avait accordé à la BH deux lignes de crédit, d’un total d’environ 109 million d’euros. Ces lignes de crédit avaient permi de soutenir les PME dans des secteurs clés de l’économie et de financer la réalisation de logements sociaux. Près de 7 300 logements sociaux ont pu être construis. Cela a permis aux plus démunis de se procurer un logement.

Pour en savoir plus sur l’économie de la Tunisie, découvrez nos vidéos inédites :

    

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *