L’Algérie veut réduire ses importations
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Decideurs #Economie #EnDirectDe #Entreprises #ALGERIE
Karl Demyttenaere
mercredi 8 mars 2017 Dernière mise à jour le Mercredi 8 Mars 2017 à 11:39

Le Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal a affiché son ambition de vouloir réduire la facture de 35 milliards de dollars en 2016 à 30 milliards de dollars en 2017.

Le Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal 

« Notre objectif en 2017 est de réduire à 30 milliards de dollars le volume de nos importations », a déclaré le 6 mars Premier ministre algérien Sellal durant la 20ème réunion tripartie réunissant gouvernement, syndicats et patronat.

Il s’agit d’accentuer un mouvement déjà entamé d’après les autorités d’Alger. En effet, selon le chef du gouvernement les efforts de rationalisation ont permis de « ramener les importations de 66 milliards dollars en 2014 à 35 milliards dollars en 2016 », faisant état d’« avancées » dans les industries mécanique et pharmaceutique.

De surcroit, Abdelmalek Sellal a encouragé les représentants du patronat à conquérir le marché africain. Selon le Premier ministre, le secteur privé national « peut jouer un rôle important dans ce domaine ».

Pour en savoir plus sur l’économie de l’Algérie, découvrez nos vidéos inédites :

      

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *