Liberté économique : le Liban dégringole
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Economie #Entreprises #LIBAN
Ecomnews Med Redaction
vendredi 10 mars 2017 Dernière mise à jour le Vendredi 10 Mars 2017 à 11:06

Le Liban a régressé de 39 positions dans l’indice de liberté économique de 2017 édité par le Wall Street Journal et The Heritage Foundation. Focus…

L’édition 2017 de l’indice de liberté économique, publié chaque année par le Wall Street Journal et l’institut de recherche américain The Heritage Foundation, place le Liban dans la catégorie des pays « quasiment fermés » en matière de liberté économique… catégorie dans laquelle le pays stagne depuis 2013. Eclairage…

Le Liban perd 39 places par rapport à 2016

Dans le détail, le Liban chute de 39 places en passant du 98e rang mondial sur 178 pays, au 137e rang mondial sur 180 pays, avec un score de 53,3 % contre 59,5 % il y a un an. La moyenne mondiale s’établit à 60,7%. Même son de cloche au niveau de la région MENA où le Liban régresse de deux places par rapport à 2016, se positionnant au 11e rang sur 15 pays de la zone. Le score obtenu par le pays reste en-deçà de la moyenne régionale estimée à 59,8 %.

Enfin, le Liban occupe la 37e place parmi les 49 pays à revenus moyens supérieurs (PRMS) retenus dans le classement cette année. En 2016, le pays occupait la 29e place sur 46 pays retenus. Le pays du Cèdre s’est toutefois amélioré au niveau de la propriété et des libertés dans le commerce ainsi que sur le volet de l’investissement.

Pour ce qui est de la liberté monétaire, le contrôle des dépenses du gouvernement et les charges fiscales, le constat reste pratiquement le même par rapport à 2016.

A propos de l’indice de liberté économique

Cet indicateur se base sur dix critères économiques généraux pour mesurer la liberté économique dans les différents pays du monde. Pour ce faire, il s’appuie sur les statistiques de la Banque mondiale, du FMI et de l’Economist Intelligence Unit.

Les dix critères pris en considération sont :

  • La liberté d’entreprise ;
  • La liberté des échanges ;
  • Le poids des taxes et impôts ;
  • Les dépenses du gouvernement ;
  • La stabilité monétaire ;
  • La liberté d’investissement ;
  • La dérégulation financière ;
  • La protection de la propriété privée ;
  • La lutte contre la corruption
  • La libéralisation du travail.

Pour en savoir plus sur l’économie libanaise, découvrez nos vidéos exclusives :

     

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *