La production d’électricité dépend grandement du gaz naturel en Algérie
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Decideurs #Economie #EnDirectDe #Politique #ALGERIE
Karl Demyttenaere
jeudi 16 mars 2017 Dernière mise à jour le Jeudi 16 Mars 2017 à 16:31

Durant le 15ème Forum mondial du développement durable de Paris, le ministre algérien du pétrole Nourredine Bouterfa la production d’électricité dans le pays dépend du gaz naturel à hauteur de 97%.

Le gaz naturel est une ressource primaire plus propre que les autres ressources fossiles selon Nourredine Bouterfa (photo), le ministre algérien du pétrole. Et pour cause, 97% de la production algérienne d’électricité est tributaire du gaz naturel.

Le membre du gouvernement a déclaré durant le 15ème Forum mondial du développement durable de Paris que « Les efforts consentis par l’Etat dans le renforcement des capacités de production d’électricité, mais aussi des infrastructures de transport et de distribution ont permis d’assurer une couverture énergétique optimale du pays […] Tous les citoyens ont accès à l’électricité et cela, à des prix adaptés et très abordables ».

L’occasion pour le ministre de rappeler qu’entre les années 2000 et 2015, le nombre d’abonnés aux réseaux électriques est passé de 4,5 à 8,5 millions. Parallèlement, la consommation intérieure de gaz pour la production électrique sur la même période a quasiment doublé, passant de 20 milliards de m3 à 40 milliards de m3.

A noter que cette prédominance du gaz naturel dans le mixte énergétique algérien s’explique en raison du fait que le pays est un producteur majeur. De plus, Alger a une claire volonté politique de satisfaire en priorité la demande domestique.

Pour en savoir plus sur l’économie de l’Algérie, découvrez nos vidéos inédites :

    

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *