Le président libanais Michel Aoun a rencontré le Pape François à Rome
#Actualite #Agenda #BuzzNews #Decideurs #EnDirectDe #Institutions #Politique #LIBAN
Diane Janel
lundi 20 mars 2017 Dernière mise à jour le Lundi 20 Mars 2017 à 11:42

Pour sa première visite officielle en Europe, le président libanais Michel Aoun s’est rendu au Vatican pour rencontrer le pape François. Le souverain pontife lui a promis, en retour, de se rendre au Liban.

Le président libanais Michel Aoun a effectué à Rome sa première visite officielle en Europe. Il a été reçu le 16 mars au Vatican par le Pape François, qui lui a d’ailleurs promis de se rendre au Liban en retour. 

Ce choix est inattendu car il déroge à la tradition voulant que le chef d’État du Liban réserve à la France son premier déplacement officiel à l’étranger (sachant que le président a été élu le 31 octobre dernier après 29 mois de vacances du pouvoir). Le général Aoun a reçu une invitation de la France, mais dans la mesure le mandat de François Hollande arrive à échéance, le président libanais ne semble pas lui avoir donné la priorité de sa visite.

Le président Aoun a été accueilli le jeudi 16 mars devant la bibliothèque de l’appartement pontifical par le Pape en personne. Les deux hommes ont ensuite eu un entretien privé d’une petite vingtaine de minutes, en compagnie d’un interprète, le président libanais s’exprimant en arabe. 

Le président libanais a également offert au pape un enfant Jésus habillé d’un drapeau libanais et d’une cape rouge. En retour, le pape a offert au président libanais un rameau d’olivier en bronze, symbole de paix, et trois de ses textes, deux en arabe et un en français.

Des liens forts entre le Liban et Rome

A l’occasion de cette visite, le président Aoun a insisté sur l’importance de cette réunion avec le Saint Père au vu de “la solidité des relations qui lient le Liban dans toutes ses composantes communautaires à l’Église et à la papauté. De son côté, le Pape François a déclaré: “Je visiterai le Liban et je prierai toujours pour lui.”

Selon un communiqué du Saint-Siège, les “discussions cordiales” entre les deux hommes ont rappelé “le rôle historique et institutionnel de l’Eglise” au Liban.

De plus, cette rencontre a pour but d’aider “les chrétiens d’Orient, qui connaissent aujourd’hui des circonstances difficiles dans une région à la fois berceau du christianisme et de l’islam, voient dans cette visite une lueur d’espoir qui confirme que le Liban restera toujours l’exemple le plus fort de l’avenir de l’Orient et du monde“, si l’on en croît le président Aoun.

La discussion a également porté sur l’accueil d‘un million de réfugiés syriens par le Liban, et dont le Pape s’est félicité.

Pour en savoir plus sur le Liban, découvrez nos vidéos exclusives :

     

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *