Le Niger et l'Algérie signent plusieurs accords dans le cadre de leur coopération
#Actualite #BonsPlans #BuzzNews #Decideurs #Economie #Emploi #EnDirectDe #Institutions #Politique #ALGERIE
Diane Janel
mardi 21 mars 2017 Dernière mise à jour le Mardi 21 Mars 2017 à 10:45

Durant la 11ème session de la réunion des experts de la commission mixte nigéro-algérienne de coopération qui s'est réunie à Niamey, plusieurs accords de coopération majeurs ont été signés dans de nombreux domaines.

Niamey, capitale du Niger

La 11ème session de la réunion des experts de la commission mixte nigéro-algérienne de coopération s’est réunie mardi 14 mars, à Niamey. A cette occasion, le Niger et l’Algérie, désireux de renforcer leur coopération bilatérale, ont signé plusieurs accords dans divers domaines, notamment celui des technologies de l’information et de la communication ( TIC).

De multiples projets en commun

Lamido Goga, la ministre nigérienne déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et Sofiane Mimouni, le Directeur général Afrique du ministère algérien des Affaires étrangères, ont été présents à cette réunion des experts.

Les deux pays sont tombés d’accord sur la création d’un Conseil des affaires nigéro-algérien entre les chambres du commerce des deux pays. Celles-ci joueront un rôle crucial pour faciliter les échanges économiques. Pour ce faire, un projet de mémorandum d’entente sur la coopération dans le domaine de la poste et des technologies de l’information et de la communication (TIC) a été mis en place. 

Les deux pays souhaitent aussi créer une convention de jumelage entre l’Ecole d’Application de la Sûreté Nationale de Soumaa (Algérie) et l’Ecole de Police de Formation continue (Niger), ainsi que plusieurs mémorandums et accords de coopération dans les domaines de la Communication, du Travail, de l’Emploi, etc.

Enfin l’Algérie et le Niger ont soulevé la question problèmatique de la lutte contre le terrorisme ou encore le trafic d’êtres humains avec son lot de drames au Sahara et dans la Méditerranée.

Selon le chef de la délégation algérienne, Sofiane Mimouni, les deux pays vont développer “une coopération féconde, diversifiée et mutuellement avantageuse doit en effet se traduire à présent par la mise en œuvre de projets concrets destinés à tirer profit de nos potentialités et de nos complémentarités ».

Une coopréation bilatérale nécessaire

La Haute Commission mixte nigero-algerienne de coopération est née sur les cendres de la Commission mixte nigero-algerienne de coopération lors de la 10ème Session qui a eu lieu en novembre 2011.

Cette 1ère session de la Haute Commission mixte nigéro-algérienne a donc été organisée afin de servir de cadre à la signature de differents contrats. Elle a également eu pour objectif de pérreniser la coopération entre les deux pays, qui sont à présent plus à même d’entretenir des relations saines.

Pour rappel, le Niger et l’Algérie sont des pays frontaliers et ont souvent entretenu des relations instables. Dernièrement, en décembre 2016, une question concernant l’expulsion des migrants à travers le Niger a introduit quelques tensions au sein de cette relation. La 1ère session de la Haute commission mixte a permis d’applanir la situation.

Le Premier Ministre Brigi Rafini du Niger espère que la proximité entre l’Algérie et le Niger soit un atout, et non pas une source de problème, plaidons pour que : « la frontière entre nos deux pays soit plutôt un boulevard pour la bonne marche de notre coopération ».

Pour en savoir plus sur l’Algérie et son économie, découvrez nos vidéos inédites :

     

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *