Le Pape François se rendra en Égypte en avril
#Actualite #Agenda #BuzzNews #Decideurs #EchangesMediterraneens #EnDirectDe #Institutions #Politique #EGYPTE
Diane Janel
mardi 21 mars 2017 Dernière mise à jour le Mardi 21 Mars 2017 à 14:56

Le Pape François se rendra en Egypte les 28 et 29 avril, une visite symbolique qui concrétise la reprise du dialogue islamo-chrétien. Le déplacement du souverain pontife représente également une main tendue à l’importante communauté copte vivant dans le pays.

Une cathédrale copte en Egypte

Le Vatican et la présidence égyptienne ont annonçé que le pape François effectuera une visite en Egypte les 28 et 29 avril.  Le dialogue islamo-chrétien, qui avait été rompu sous le pontificat de Benoit XVI, va donc être rétabli. Cette visite répond à celle que le grand imam d’Al-Azhar, cheikh Ahmed al-Tayeb, avait effectué  au Vatican en mai 2016 pour rencontrer le Pape François.

Moins d’un an après avoir reçu à Rome le grand imam d’Al Azhar, le Pape François a décidé de se rendre à son tour en Égypte. Le cheikh avait en effet été reçu en mai 2016 par le souverain pontife au Vatican.

A présent, le Pape François lui rend la politesse, et souhaite aussi rencontrer les autorités coptes à cette occasion. La communauté copte a été touchée par un violent attentat en décembre 2016.

Une situation critique pour les Chrétiens d’Orient

La visite du Pape François en Egypte n’est pas anodine : avec 92 millions d’habitants, c’est le plus grand pays où vivent des chrétiens d’Orient. Parmis les neuf millions de chrétiens présents en Egyte, la majorité sont des coptes orthodoxes

La petite communauté catholique égyptienne est donc officiellement la première raison de cette visite papale. Avec ses 8 à 10 millions de fidèles, l’Église copte-orthodoxe est une véritable institution dans le pays. Le président Al Sissi lui a d’ailleurs donné des signes d’estime depuis son arrivée au pouvoir, comme ces visites systématiques à la veille de Noël le prouvent.

Cependant, les chrétiens évoluent dans un contexte tendu. Lors de leur visite à Rome début février, les évêques égyptiens avaient fait part au Pape de leur inquiétude concernant la montée de l’islamisme. En effet, au mois de février, sept chrétiens avaient été tués à El Arif dans le Nord de la péninsule, contraignant de nombreuses familles à la fuite. Les Coptes se plaignent aussi des discriminations dont ils sont victimes dans tout le pays de la part des autorités et de la majorité musulmane.

Une rencontre entre le pape François et le pape copte Tawadros II n’est donc pas exclu, et constiturait un évènement marquant.   

Rétablir le dialogue avec les musulmans

Contrairement à son prédecesseur (Benoît XVI), le Pape François souhaite renouer le dialogue avec Al Azhar, une importante institution du monde musulman sunnite. Mercredi 22 février 2017, au siège du grand imam d’Al Azhar, deux délégations (l’une catholique, l’autre musulmane) avaient déjà travaillé sur « la lutte contre le fanatisme, l’extrémisme et la violence au nom de la religion ».

De la même manière, à l’occasion de la visite du pape prévue en avril, l’institution égyptienne a annoncé que « Le grand imam d’Al Azhar cheikh Ahmed El Tayeb recevra Sa Sainteté le pape François durant la dernière semaine du mois d’avril prochain à la ‘‘machayakha’’, le siège du grand imam d’Al Azhar ».

L’institution a également ajouté : « Il est prévu que cette rencontre au sommet aborde les questions relatives au dialogue entre les deux représentants des grandes religions monothéistes et cherche les moyens d’enraciner les valeurs de tolérance et d’amour entre toutes les religions afin de réaliser la paix dans le monde. » Le grand imam espère également mettre en oeuvre son projet de « conférence sur la paix » déjà évoqué l’an dernier, à Rome, avec le Pape.

Pour en savoir plus sur l’Egypte, découvrez nos vidéos inédites :

     

facebook:

En avril, le pape François se rendra en Egypte pour rencontrer les autorités religieuses musulmanes et chrétiennes, auquel il diffusera un message de paix et de tolérance.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *