Entrepreneuriat en milieu universitaire : le point sur la nouvelle convention
#ASavoir #Actualite #AideAuxEntreprises #BuzzNews #Economie #EnDirectDe #Entreprises #VieDesEntreprises #ALGERIE
Karl Demyttenaere
jeudi 23 mars 2017 Dernière mise à jour le Jeudi 23 Mars 2017 à 17:04

En Algérie, une convention-cadre pour améliorer l’insertion professionnelle des jeunes et promouvoir l’esprit d’entreprenariat dans le milieu universitaire vient d’être mise en place.

Le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité Sociale et le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique ont signé fin mars 2017 à Tipasa une convention-cadre visant la promotion de l’entrepreneuriat dans le milieu universitaire, la formation et la sensibilisation des étudiants de l’enseignement supérieur aux carrières entrepreneuriales. Le point avec Ecomnews Med…

Une convention-cadre en faveur des étudiants porteurs de projet

Faire de l’entrepreneuriat une voie d’insertion des jeunes dans le milieu professionnel, au même titre que le fonctionnariat et le travail salarié… C’est l’objectif des pouvoirs publics algériens qui multiplient depuis quelques temps les dispositifs d’aide aux entrepreneurs tels que l’ANDI (Agence Nationale de Développement de l’Investissement), la CNAC (Caisse Nationale des Assurances Sociales) et l’ANSEJ (Agence Nationale de soutien à l’emploi des Jeunes).

La mise en œuvre de cette nouvelle convention-cadre pour le développement de l’entrepreneuriat vise à appuyer les mesures incitatives à la création et à la reprise d’entreprise afin de maximiser les chances d’une insertion professionnelle rapide et à la hauteur des ambitions des lauréats.

L’entrepreneuriat, une solution pour absorber la demande du marché de l’emploi

Signée en marge du colloque national sur la promotion de la culture entrepreneuriale, la convention-cadre apporte un relais bienvenu dans un écosystème qui commencer à envoyer des signaux positifs. Selon M. Khyat, secrétaire général du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité Sociale, le nombre de projets réalisés par les jeunes entrepreneurs issus du milieu universitaire a connu une hausse de 18% en 2016 contre 6% en 2013.

De son côté, M. Seddiki, ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, insiste sur la nécessité de promouvoir l’esprit d’entrepreneuriat dans le milieu universitaire, encourageant les étudiants à être plus audacieux, à prendre le risque et à se lancer dans l’aventure entrepreneuriale. C’est un enjeu essentiel pour l’économie algérienne et le développement social du pays.

Le colloque national qui a réuni hommes d’affaires, étudiants et entrepreneurs a donné lieu à l’inauguration de la 57e maison de l’entrepreneuriat. Ce pôle de référence vise à offrir aux étudiants un espace de formation, d’entraide, de création et d’échange ouvert sur le monde de l’entreprise.

Pour en savoir plus sur l’économie de l’Algérie, découvrez nos vidéos exclusives :

    

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *