21 000 étudiants Algériens candidats pour rejoindre les universités françaises
#Actualite #Agenda #BonsPlans #BuzzNews #Emploi #EmploiFormation #EnDirectDe #Institutions #Recrutement #ALGERIE
Diane Janel
vendredi 24 mars 2017 Dernière mise à jour le Vendredi 24 Mars 2017 à 10:40

21 000 candidatures d’étudiants Algériens ont été enregistrées dans les universités françaises en 2016. Leurs demandes ont été prises en compte par l’organisation Campus France, qui aide les jeunes dans leurs demarches

 

Près de 21 000 Algériens souhaitaient s’inscrire dans des universités françaises en 2016. L’organisme Campus France s’est chargé des démarches. Il s’agit d’un intermédiaire qui met en relation les universités françaises et les étudiants pour qu’ils trouvent la formation adéquate, et pour que leurs études sur l’hexagone se passent bien.

Selon le quotidien El Watan,  60% des inscrits sont titulaires de master ou de licence. Au total, 21 000 dossiers ont été transmis aux universités françaises en 2016. Parmis ces étudiants, beaucoup font le choix de quitter le pays à cause de l’absence de débouchés professionnels qu’offrent les différents diplômes, et la précarisation de l’emploi. En partant, ils espèrent trouver de meilleures conditions d’études. Cependant, les conditions d’admission pour entrer dans une université française sont compliquées et nécessitent de la détermination de la part des étudiants.

Une admission difficile à obtenir

La France, qui accueille actuellement 300 000 étudiants étrangers, est le quatrième pays possédant le plus grand nombre d’étudiants étrangers après les Etats-Unis, l’Angleterre et l’Australie. De ce fait, les nouvelles démarches de la part des étudiants sont minutieusement étudiées, car chaque année, elles sont  très nombreuses

Ainsi, pour intégrer une université française, les étudiants doivent d’abord passer par des préinscriptions. Ils devront passer une première épreuve de langue qui déclarera l’étudiant apte à faire des études en français. Par la suite, les candidats sont sélectionnés pour des entretiens oraux, qui permettront la validation du dossier et l’inscription à l’université française en cas de réussite.

L’étudiant algérien doit alors transmettre son dossier à Campus France. L’organisme se chargera de faire le transfert du dossier à l’université ciblée par l’étudiant. Une fois la réponse de l’université reçue, il doit valider son choix et s’inscrire définitivement. L’étudiant doit payer 50 euros en plus des frais d’inscription habituels et du test de connaissances de français.

Souvent, les étudiants qui possèdent un master sont privilégiés dans leurs démarches et ont plus de chance d’être acceptés dans une université.

Pour en savoir plus sur l’Algérie, découvrez nos vidéos inédites :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *