Au Maroc, l'expertise des femmes doit être plus visible dans les médias
#ASavoir #Actualite #AvisDExperts #BonsPlans #BuzzNews #CultureSport #Decideurs #Economie #Emploi #EnDirectDe #Entreprises #VieDesEntreprises #MAROC
Diane Janel
mardi 28 mars 2017 Dernière mise à jour le Mardi 28 Mars 2017 à 13:35

Le réseau Khabirate Maroc, qui entre dans le cadre du programme MedMedia, souhaite donner plus de visibilité à des femmes expertes dans les médias. Pour ce faire, un annuaire regroupera plusieurs expertes pour mettre en exergue leurs diverses compétences

Après la Tunisie, le Maroc crée aussi une plateforme de promotion de l’expertise des femmes. Le 10 mars 2017, le réseau Khabirate Maroc a été lancé, dans le cadre du programme MedMedia. D’autres pays comme  l’Algérie, sont aussi impliqués dans ce programme, notamment grâce à l’appui financier de l’Union européenne.

Au Maroc, les acteurs à l’origine de cette initiative sont  la Fédération internationale des journalistes, le Syndicat national de la presse et la Fédération marocaine des éditeurs des journaux. Le groupe de presse Eco-Médias, notamment, est l’un des partenaires du projet.

Lutter contre la sous-représentation des femmes

Si l’on en croit la Haute autorité de la communication audiovisuelle (Haca), la présence des femmes à l’écran est beaucoup plus rare que celle des hommes. Lorsque les médias ont couvert les élections, sur les 1 469 intervenants présent, seulement 349 femmes sont intervenues. En tout, les expertes n’ont bénéficié que de 13% du temps de parole. 

Afin de donner une meilleure visibilité aux compétences féminines, notamment dans les médias, un annuaire regroupant des expertes marocaines a été constitué. Ces dernières exercent dans des domaines divers et variés, et seront donc capables de s’impliquer dans les sujets que les journalistes traitent au quotidien.

Youness Mjahed, vice-président de la Fédération internationale des journalistes, rappelle cependant que « cet annuaire n’est pas une fin en soi ». Selon lui, il est primordial d’avoir une  « plus grande sensibilisation des rédactions, afin que les journalistes et les responsables des médias veillent à une meilleure visibilité des expertises féminines. »

Selon Youness Mjahed, les mentalités doivent évoluer car « les journalistes ont souvent tendance à solliciter l’expertise des hommes », a-t-il déploré.

Pour en savoir plus sur le Maroc, découvez nos vidéos inédites :

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *