Le Premier ministre Hariri en tournée en Europe
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Politique #LIBAN
Karl Demyttenaere
mardi 4 avril 2017 Dernière mise à jour le Mardi 4 Avril 2017 à 13:58

Le Premier ministre libanais a effectué une tournée de Paris à Bruxelles en passant par Berlin, un déplacement particulièrement riche en enjeux économiques et politiques.

Saad Hariri était à Paris le 3 avril où il a été reçu par son homologue Bernard Cazeneuve puis avec le président français François Hollande, qui l’a fait commandeur de la Légion d’honneur. Il s’est envolé ensuite le 4 avril pour Berlin, il s’est entretenu avec la chancelière Angela Merkel.

Enfin, cette tournée européenne s’est terminée à Bruxelles le 5 avril par présider la délégation libanaise participant à la conférence internationale consacrée à la Syrie.

Avant même son déplacement, lors d’une rencontre avec des correspondants de la presse étrangère, organisée vendredi 31 mars, à Beyrouth, le chef du gouvernement a voulu tirer la sonette d’alarme. Il a en effet déclaré que le pays du Cèdre est l’Etat qui accueille le plus de réfugiés syriens par habitant au monde (1,5 million sur une population autochtone de 4,5 millions) et qu’il « approche du point de rupture ».

Pour éviter l’implosion, Saad Hariri a appelé la communauté internationale à investir “10 à 12 milliards de dollars, sur une période de 7 ans” dans le pays.

Et pour cause, s’appuyant sur des chiffres de la Banque mondiale, les autorités libanaises affirment qu’en raison de la présence des réfugiés, acceptant des salaires très bas, entre 250 000 et 300 000 Libanais ont perdu leur emploi depuis 2011, et que le taux de chômage a été multiplié par deux, se situant à 20%.

Pour en savoir plus sur l’économie du Liban, découvrez nos vidéos exclusives :

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *