En Israël, les chercheurs développent une technologie révolutionnaire pour Google et Youtube
#ASavoir #Actualite #Agenda #BuzzNews #CultureSport #Decideurs #Economie #EnDirectDe #Entreprises #Institutions #ISRAEL
Diane Janel
vendredi 7 avril 2017 Dernière mise à jour le Vendredi 7 Avril 2017 à 15:37

Google va exploiter le “machine learning” pour mieux identifier les contenus indélicats sur YouTube, et qui ont tendance à faire fuir les annonceurs. Les chercheurs israéliens, qui maîtrisent parfaitement cette technologie, ont été sollicités par le géant du Net.

 

En Israël, des experts en intelligence artificielle ont été été sollicitée par Google pour exploiter une technologie révolutionnaire: le “machine learning”. Cette technologie, dans laquelle excellent de nombreux chercheurs Israéliens, sert à mieux identifier les contenus indélicats sur YouTube , afin ne pas contrarier les annonceurs qui veulent préserver l’image de leurs marques.

De multiples plaintes

Dernièrement, beaucoup d’annonceurs se sont plaints auprès de Google : en effet, leurs marques étaient associées à du contenu vidéo indésirable sur YouTube. Ainsi, 250 clients venant du Royaume-Uni, des Etats-Unis ont émis des protestations. Parmi eux, des boîtes prestigieuses tel que L’Oréal, Starbucks ou McDonald’s, menacaient de boycotter Youtube.

Google et Youtube, qui pouvaient perdre jusqu’a 750 millions d’euros (soit 1% de leur chiffre d’affaires), ont très vite réagit. Ainsi, de nouveaux outils ont été mis en place pour faciliter l’identification de contenus inappropriés susceptibles de faire fuir les annonceurs. Cette fois-ci, une meilleure exploitation de l’intelligence artificielle (IA), et plus particulièrement de l’apprentissage automatique (machine learning), devrait aider YouTube à mieux cerner le contenu indésirable.

Une technologie révolutionnaire

L’apprentissage automatique, ou “machine learning” en anglais, est un champ d’étude de l’intelligence artificielle qui concerne la conception, l’analyse, le développement et l’implémentation de méthodes permettant à une machine  remplir des tâches complexes de manière systématisé, aux moyens algorithmiques plus classiques.

Interrogé par Bloomberg, Philipp Schindler, Vice-Président de Google en charge des opérations, relativise le problème qui selon lui est « très très restreint ». Mais les plaintes émises l’ont incité à redoubler d’efforts pour canaliser la vague de mécontentements.

Le nouvel outil, mis en place il y a peu, a vocation à repérer cinq fois plus de vidéos indécentes qu’auparavant. Les premiers résultats sont probants selon Google : le dispositif IA a permis d’identifier deux fois plus de contenus ” toxiques”.

Pour en savoir plus sur l’innovation en Israël, découvrez nos vidéos inédites:

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *