L’Egypte attend sa société d’aide aux startups
#ASavoir #Actualite #Agenda #AideAuxEntreprises #BuzzNews #Economie #EnDirectDe #Entreprises #Politique #VieDesEntreprises #EGYPTE
Ecomnews Med Redaction
vendredi 7 avril 2017 Dernière mise à jour le Vendredi 7 Avril 2017 à 09:25

Une entreprise de financement et d’accompagnement des startups devrait voir le jour en Egypte dans les prochains mois.

L’Egypte emboite le bas au voisin tunisien ! Pour contrer les nombreuses difficultés d’insertion professionnelle, notamment auprès des jeunes, le gouvernement entend promouvoir l’esprit entrepreneurial et la culture de la création d’entreprise.

C’est dans ce cadre que s’inscrit la création imminente d’une structure dédiée à la promotion de la startup. Dotée d’un capital de 541 millions de livres égyptiennes (environ 27 millions d’euros), cette structure est née de l’accord signé entre la ministre de l’Investissement et de la Coopération internationale Sahar Nasr, le Directeur du Fonds saoudien pour le développement Hassan Alattas et le CEO et directeur général de NI Capital Ashraf Ghazaly. Explications…

Une initiative pour renforcer la relation stratégique égypto-saoudienne

Faciliter le financement des startups et des petites entreprises, investir dans des incubateurs d’entreprises et des fonds de gestion des risques et apporter une aide qualitative aux entreprises en phase de lancement.

C’est globalement le dessein visé par cette nouvelle structure. Mme Nasr a par ailleurs rappelé que cet accord s’inscrivait dans le cadre de la relation stratégique entre l’Egypte et l’Arabie Saoudite, avant d’ajouter que cette subvention saoudienne apportera tout son soutien aux petits investisseurs et aux projets émergents dans la concrétisation de leur business. La ministre a exprimé la volonté de fournir des chances égales à tous les investisseurs, quel que soit leur âge.

De son côté, Hassan Alattas, directeur du Fonds Saoudien pour le Développement, a expliqué que la future structure nourrissait l’ambition de soutenir les jeunes pousses afin de donner un coup de pouce supplémentaire à la reprise de l’économie égyptienne.

Aucune date communiquée à la presse

En Egypte, comme dans le reste de l’Afrique du Nord, les entrepreneurs déplorent principalement un manque de moyens et d’accompagnement financier et parfois logistique. C’est pour cette raison que la structure à venir sera logiquement orientée vers les questions de l’octroi de fonds et la contribution au capital des startups égyptiennes. A l’heure de l’écriture de ces lignes, aucune date n’a été communiquée à la presse.

En bonus, découvrez les 3 startups égyptiennes à suivre cette année !

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos inédites sur l’Egypte :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *