L’entrepreneuriat s’installe dans le champ universitaire en Israël
#ASavoir #Actualite #AideAuxEntreprises #BuzzNews #Economie #Emploi #EmploiFormation #EnDirectDe #Entreprises #Institutions #ISRAEL
Ecomnews Med Redaction
vendredi 7 avril 2017 Dernière mise à jour le Vendredi 7 Avril 2017 à 09:38

En Israël, les établissements et les écoles d’enseignement supérieur se mettent au service de l’innovation et du développement de l’appétence pour la création des startups.

Infrastructures dédiées à l’entrepreneuriat, pratiques pédagogiques actives au service de l’innovation, partenariats fructueux avec la sphère économique, programmes d’accompagnement et d’incitation à la création d’entreprise…

Les universités israéliennes mettent les bouchées doubles et réinventent leurs méthodes pédagogiques pour promouvoir la culture entrepreneuriale. Explications…

Israël, cette startup nation

La promotion de l’esprit entrepreneurial en milieu universitaire est loin d’être une nouvelle préoccupation pour l’Etat hébreu. En 1986 déjà, le chercheur israélien Dan Shechtman (prix Nobel de chimie en 2011) demandait aux pouvoirs publics d’investir en la matière. Il donnait également un cours intitulé « Entrepreneuriat technologique » à l’Institut Technion de Haïfa devant plus de 600 étudiants.

Du chemin a été parcouru depuis. Aujourd’hui, Israël affiche la plus grande densité de startups au monde avec un record de 4 000 jeunes pousses, soit une startup pour 1844 habitants. Cette performance a d’ailleurs valu à l’Etat le surnom flatteur de startup nation.

Un engagement déterminant des établissements d’enseignement supérieur

Les campus israéliens ont joué un rôle décisif dans la promotion de la culture entrepreneuriale. L’excellence entrepreneuriale est bien évidemment incarnée par l’illustre Institut technologique Technion de Haïfa, mais pas seulement. La montée en puissance des accélérateurs de startups comme le MassChallenge et des programmes académiques dédiés à l’entrepreneuriat en sont la preuve.

Dans ce cadre, le centre interdisciplinaire d’Herzliya (IDC) a lancé il y a 15 ans son programme d’entrepreneuriat Zell. Combiné à une formation entrepreneuriale d’un an, cet accélérateur a séduit des investisseurs prestigieux comme Google, eBay et Conduclt qui y ont investi près de 120 millions de dollars pour financer et accompagner les jeunes porteurs de projets. LabPixies, jeune pousse spécialisée dans le développement des applications mobiles personnalisées, est l’une des lauréates du programme. Elle a par la suite été rachetée par Google en 2010 pour 25 millions de dollars.

De son côté, l’université de Tel-Aviv a décroché la première place du classement des 50 premières universités dans le monde de PitchBook Data (hors Etats-Unis). Le critère est basé sur le nombre d’étudiants (du premier cycle) devenus entrepreneurs. L’université de Tel-Aviv est à l’origine de 250 entrepreneurs au cours des cinq dernières années.

Ce dynamisme s’explique principalement par la multiplication des centres de formation inaugurés par l’université et les nombreux espaces de coworking dédiés aux entrepreneurs à Tel-Aviv.

Pour en savoir plus sur l’économie de l’Etat Hébreu, découvrez nos vidéos inédites :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *