Quelles sont les véritables conséquences des attentats en Egypte ?
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Economie #EnDirectDe #Politique #EGYPTE
Karl Demyttenaere
mercredi 12 avril 2017 Dernière mise à jour le Mercredi 12 Avril 2017 à 11:22

Frappée par une double attaque terroriste, l’Egypte doit de nouveau faire face à une situation sécuritaire difficile. Malgré les mesures prises par les autorités, l’impact sur l’économie égyptienne risque d’être important. Analyse.

La ville de Tanta, au nord du Caire, frappée par un attentat le 9 avril

Le dimanche 9 avril, deux explosions sont survenues à Tanta, au nord du Caire, et à Alexandrie, faisant 45 victimes et plus de 130 blessés. Ces nouvelles attaques revendiquées par l’Etat Islamique visaient clairement la communauté chrétienne copte du pays.

Suite à ces tragiques évenement, l’Eglise copte en Egypte a décidé le 12 avril de limiter les célébrations de Pâques aux messes dans les églises, selon un communiqué officiel. “Vu les circonstances actuelles et notre solidarité pour les familles des victimes, nous allons limiter (les célébrations) de Pâques aux messes dans les églises” selon ce même communiqué. 

Malgré ce contexte, le Pape a décidé de maintenir son voyage en Egypte, programmé avant les attaques. Le numéro 3 du Vatican Mgr Angelo Becciu a confirmé ce déplacement qui devrait avoir lieu les 28 et 29 avril prochains.

Il est prévu que le pape François se déplace au Caire pour dialoguer en particulier avec le grand imam de la mosquée d’Al-Azhar, cheikh Ahmed al-Tayeb, l’un des plus grands représentants de l’islam sunnite. Le message du souverain pontife en Egypte visera à ré-affirmer que “chrétiens et musulmans peuvent vivre ensemble dans la mesure où tous sont des citoyens“. 

La fin de la reprise pour le tourisme ?

Les attaques risquent de donner un coup d’arrêt à la timide reprise de l’activité touristique en Egypte, un secteur durement fragilisée par l’instabilité politique qui règne depuis la révolution de 2011. Les touristes semblaient peu à peu revenir dans le pays après une saison 2015-2016 très difficile

En effet, en décembre 2016, le nombre de visiteurs en Égypte était de 551 600 contre 440 000 un an plus tôt. De plus, le nombre de réservations entre octobre et janvier 2017 a aussi été « plus élevé que pour la même période il y a un an », selon les propos de Karim Mohsen, président de la Fédération égyptienne des chambres de tourisme, rapportés par l’AFP.

Une timide reprise qui s’explique, selon plusieurs agents de tourisme au Caire, par la venue de touristes japonais, chinois et ukrainiens. Les Occidentaux restent encore prudents, même si selon le dernier bilan du syndicat des tour-opérateurs français (Seto) « l’Égypte a accueilli 15,2% de voyageurs français supplémentaires entre le 1er novembre 2016 et le 28 février 2017 ».

La sécurité semble plus que jamais un enjeu essentiel pour l’Egypte, qui a décidé de mettre en place durant 3 mois l’état d’urgence. 

D’autant que selon le Conseil mondial des voyages et du tourisme (WTTC), le tourisme est appelé à prendre de plus en plus d’importances dans l’économie du pays : 8,9% du PIB en 2027 (contre 7,2% actuellement). De plus, le WTTC projette une augmentation des emplois directs et indirects liés au tourisme passant de 1 639 000 emplois en 2017 à 2 573 000 en 2027.

Pour en savoir plus sur l’Egypte, découvrez nos vidéos inédites :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *