La société française ETE va aider à l'alimentation en eau potable d'une région d'Algérie
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Entreprises #VieDesEntreprises #ALGERIE
Karl Demyttenaere
mardi 18 avril 2017 Dernière mise à jour le Mardi 18 Avril 2017 à 10:18

L’entreprise ETE (Européenne Traitement des Eaux) basée dans le sud de la France construit une structure flottante de 60 tonnes pour le captage des eaux d’un barrage en Algérie. Elle est destinée à l’alimentation en eau potable de 160 000 habitants dans la wilaya d’El Tarf au (nord-est de l'Algérie). L’installation de ce vaste projet est prévue en juin.

 
Située à Saint-Laurent-de-la-Salanque, près de Perpignan (sud de la France), la société ETE (Européenne Traitement des Eaux), dirigée par Stéphane Moralès, filiale d’Hydromobil International, construit actuellement une structure flottante pour le captage des eaux d’un barrage en Algérie.
 
Cette entreprise est spécialisée dans la conception et la fabrication de dispositifs de pompage permettant de capter les eaux à niveau variable des rivières et des barrages. Le procédé flottant en cours d’assemblage est destiné à l’alimentation en eau potable de 160 000 habitants de la région de la wilaya d’El Tarf, située au nord-est de l’Algérie, près de la frontière avec la Tunisie.

Fonctionnement de la structure 

Concrètement, le dispositif permettra de pomper les eaux brutes d’un barrage à un débit de 1500 m3/h et ce quel que soit le niveau des eaux. L’eau sera ensuite refoulée vers deux usines de traitements d’eau potable.
 
Le marché représente un montant de 1,3 millions d’euros qui a nécessité la coopération de plusieurs acteurs dans le sud de la France, notamment les entreprises SOVEMA, située à Vauvert (Gard) et EDOM SUD au Boulou (Pyrénées-Orientales).  
 
« La structure présente une masse totale supérieure à 60 tonnes (…). Après le démontage et la mise en peinture, les éléments seront mis en containers puis transportés par bateau vers le port algérien d’Annaba. Le montage sur site s’effectuera en collaboration avec des équipes locales sous supervision d’une équipe française. La structure flottante sera implantée en juin à plus de 200 mètres de la berge. Une fois mise en service, elle assurera la distribution sécurisée d’une eau de qualité » souligne Stéphane Moralès.
 
Plusieurs projets similaires sont à l’étude sur le continent africain qui laissent entrevoir pour l’entreprise française une forte croissance dans les mois et années à venir. L’atout majeur de la société ETE est sa diversification dans les différents secteurs d’activités où elle évolue. 
 
En effet, deux années de recherche et développement ont par ailleurs permis à ETE de mettre sur le marché étranger plusieurs gammes d’unités mobiles de potabilisation de l’eau dans plusieurs pays en voie de développement tels que le Maroc, le Sénégal, le Mexique, la Colombie, le Kazahkstan…
 
Pour en savoir plus sur les échanges économiques entre la France et l’Algérie, découvrez nos vidéos inédites :
 
 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *