Entreprendre se conjugue au féminin au Maroc avec le programme « Min Ajliki »
#ASavoir #Actualite #AideAuxEntreprises #BuzzNews #EchangesMediterraneens #Economie #Emploi #EmploiFormation #EnDirectDe #Entreprises #VieDesEntreprises #MAROC
Ecomnews Med Redaction
vendredi 21 avril 2017 Dernière mise à jour le Vendredi 21 Avril 2017 à 10:04

La version 2.0 du programme Min Ajliki qui soutient l’entrepreneuriat féminin au Maroc s’étalera sur 5 ans, de 2017 à 2021.

Après la réussite de la première édition du programme maroco-belge de soutien à l’entreprenariat féminin « Min Ajliki » qui s’est étalée de 2013 à 2016, la version 2.0 lancée sous le signe du digital, a été officiellement ouverte le 5 avril 2017 à Rabat.

Min Ajliki 2.0 est un programme quinquennal (2017 à 2021) qui couvrira de nombreuses villes et régions dans tout le territoire du Royaume. Eclairage…

De nouveaux partenaires rejoignent Min Ajliki 2.0

Pendant les 5 prochaines années, le programme Min Ajliki 2.0 mettra l’accent sur la promotion de l’entreprenariat social et solidaire et la pérennisation des entreprises créées à travers le renforcement de la commercialisation, tout en améliorant l’employabilité des femmes.

Outre l’ANAPEC, l’AFEM et Al Amana micro-finance, Min Ajliki a enrôlé de nouveaux partenaires prestigieux : le Ministère de l’Emploi et des Affaires sociales, ATTAWFIQ Micro-finance, le Réseau Entre-Elles et le Centre Mohamed VI de soutien à la microfinance solidaire.

Cette 2e mouture est par ailleurs co-organisée avec l’APEFE Wallonie-Bruxelles (Association pour la Promotion de l’Education et de la Formation à l’Etranger) et financée par la Coopération belge au Développement. Elle se veut « plus proche des régions, du contexte local et par conséquent des bénéficiaires eux-mêmes », explique Frank Carruet, ambassadeur du Royaume de Belgique à Rabat.

La première version a bénéficié à 18 000 Femmes

Min Ajliki s’adresse aux femmes porteuses de projets ainsi qu’à celles qui se sont déjà lancées dans l’entrepreneuriat mais qui souhaitent passer du secteur informel au secteur formel à travers la sensibilisation à l’entrepreneuriat, des ateliers de formation, un accompagnement par des spécialistes ainsi que l’incubation et le mentoring.

Plus de 18 000 femmes ont bénéficié de la première phase du programme « Min Ajliki ». 10.000 femmes ont reçu des formations accélérées et 5 000 ont bénéficié d’un accompagnement personnalisé.

Les 10 incubateurs d’entreprises de l’Association des femmes-chefs d’entreprises du Maroc (AFEM) ont incubé quelque 150 projets grâce notamment aux équipements offerts par l’APEFE Wallonie-Bruxelles. Ces incubateurs accueillent les projets pour une durée de 18 mois et offrent aux femmes bénéficiaires un espace de co-working, un accompagnement personnalisé, des formations et du networking.

Pour en savoir plus sur l’économie marocaine, découvrez nos vidéos inédites :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *