Rapport BNP Paribas : l’économie égyptienne sur la bonne voie ?
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #AvisDExperts #BuzzNews #Economie #EnDirectDe #EGYPTE
Ecomnews Med Redaction
vendredi 21 avril 2017 Dernière mise à jour le Vendredi 21 Avril 2017 à 09:24

En Egypte, les réformes menées par les pouvoirs publics annoncent de belles perspectives malgré les problèmes sécuritaires qui entravent la reprise.

Les perspectives de développement économique s’éclaircissent en Egypte : selon le dernier rapport de BNP Paribas, l’espoir est de mise pour le pays des Pharaons même si les raisons de s’alarmer ne manquent pas (contexte économique incertain, instabilité géopolitique dans la région MENA, détérioration des conditions de vie, indicateurs microéconomiques dans le rouge). En effet, selon la BNP Paribas, l’économie égyptienne est sur la bonne voie et devrait retrouver une situation plus équilibrée dès 2018.

Le développement économique conditionné par la poursuite des réformes

Dix-huit mois. C’est le laps de temps estimé par le rapport pour voir l’économie égyptienne reprendre des couleurs. Toutefois, cette reprise est directement liée à la capacité des pouvoirs publics à réduire les déséquilibres macroéconomiques et à poursuivre les réformes impopulaires qui menacent selon certains la paix sociale.

L’objectif est de maîtriser l’inflation, booster la compétitivité des entreprises locales et gagner la confiance des bailleurs de fonds. Notons que plusieurs éléments augurent d’un avenir plus rassurant : la découverte de nouveaux champs gaziers devrait permettre d’atteindre l’autosuffisance en gaz et de réduire largement la facture énergétique, propulsant l’Egypte à terme au rand d’exportateur majeur de gaz naturel.

La relance de la production des biens et services contribuerait à réduire le taux de chômage, à relancer l’activité économique et à réduire le déficit de la balance des paiements. L’Egypte bénéficie également des ressources abondantes et diversifiées ainsi que d’un large marché de consommation : le pays est connu pour la densité de sa population dont l’âge médian est situé autour de vingt-quatre ans.

De plus, les prix du pétrole, historiquement bas sur le marché mondial, avantagent l’Egypte qui pourrait en profiter pour faire des économies et réduire la valeur des importations.

Des réformes stratégiques dans un environnement incertain

Le rapport de la BNP Paribas attire l’attention sur les risques qui compromettent l’amélioration de la situation économique en Egypte. Malgré les réformes, la reprise économique dépend étroitement de l’amélioration des conditions de vie, de la situation sécuritaire régionale et de la santé de l’économie mondiale.

L’augmentation des impôts, la politique inflationniste et la détérioration des conditions de vie, notamment en raison de l’augmentation des prix, risquent de provoquer de très fortes pressions sociales. L’Egypte souffre également de sa situation au cœur d’une région en crise. Son secteur touristique est extrêmement fragile en raison de la menace terroriste. Plusieurs variables exogènes viennent donc compliquer davantage la tâche du Caire

Pour en savoir plus sur l’économie de l’Egypte, découvrez nos vidéos inédites :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *