Des revenus de Libanais à l’étranger vont-ils être bientôt taxés ?
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Politique #LIBAN
Karl Demyttenaere
lundi 24 avril 2017 Dernière mise à jour le Lundi 24 Avril 2017 à 12:59

Grâce à la mise en œuvre de l’échange automatique d’informations fiscales, l’État libanais pourrait être à même de collecter efficacement les recettes de l’impôt sur les revenus de capitaux mobiliers perçus à l’étranger par les résidents libanais. Explications.

En septembre 2018 est prévue au Liban la mise en place de la norme internationale d’échange automatique d’informations fiscales (CRS en anglais) de l’OCDE. Avec cette mesure, le fisc des pays signataires sera capable de mieux contrôler les avoirs de leurs résidents au Liban, tandis que le fisc libanais pourra faire de même en sens inverse.

Ceci constitue une réelle opportunité pour collecter l’impôt sur les revenus de capitaux mobiliers (actions, obligations, intérêts…) des résidents libanais perçus à l’étranger. Avec cette norme, les Libanais vivants au Liban mais ayant, par exemple, des comptes en Suisse auront des taxes à payer sur les revenus que ces derniers génèrent. 

Reste à savoir si l’instauration de cette nouvelle norme sera effective en septembre 2018 comme cela est prévue. A noter que l’augmentation des impôts et des taxes pour financer une nouvelle grille des salaires dans le secteur public et les forces armées est l’objet d’une vive protestation dans le pays, avec plusieurs manifestations en mars.

Pour en savoir sur le Liban et son économie, découvrez nos vidéos inédites :

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *