MobileODT : la startup israélienne qui permet de détecter un cancer avec un smartphone
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Economie #EnDirectDe #Entreprises #VieDesEntreprises #ISRAEL
Ecomnews Med Redaction
mardi 25 avril 2017 Dernière mise à jour le Mardi 25 Avril 2017 à 13:42

MobileODT, startup israélienne, a développé une application permettant de dépister le cancer du col de l’utérus avec un smartphone. Découverte !

Après son drone révolutionnaire dans le domaine de l’énergie conçu en collaboration avec le Canada, Israël fait encore parler son tissu de startups ! Cette fois-ci, c’est la médecine qui est à l’honneur avec une nouvelle méthode de dépistage du cancer.

Véritable révolution en la matière, cette prouesse permettra à terme aux femmes à faible revenu de se faire dépister à temps le cancer du col de l’utérus avec un simple smartphone. C’est à Ariel Beery et Daviv Levitz, cofondateurs de MobileODT, que l’on doit cette nouvelle fulgurance. Découverte…

Un moyen de dépistage accessible à toutes 

Les cancers du col de l’utérus sont principalement provoqués par des virus de la famille des papillomavirus humains (HPV). Véritable fléau de santé publique pour les femmes, le cancer du col de l’utérus est le 12e cancer féminin le plus fréquent. L’âge moyen au diagnostic est de 51 ans, souvent une dizaine d’années après une infection persistante par un papillomavirus.

Il existait jusque-là deux moyens complémentaires pour le dépistage : le frottis de dépistage et la vaccination anti-HPV. Ces derniers en toutefois très vite montré quelques limites. Par exemple, les analyses effectuées au moyen de frottis concernent en général les femmes dont l’âge varie entre 21 et 65 ans dans les pays développés.

Et cet examen coûte suffisamment cher pour qu’environ 2 milliards de femmes dans le monde ne puissent pas en bénéficier. C’est en partant de ce constat que MobileODT a vu le jour. Cette startup israélienne propose un dépistage rapide avec un simple smartphone.

Comment ça fonctionne ?

L’application développée par MobileODT coûte 400 $, soit 35 fois moins qu’un colposcope classique utilisé dans les hôpitaux et les cliniques (entre 10 000 et 14 000 $). L’application fonctionne grâce à un manche à placer sur le smartphone pour une meilleure prise en main et un téléobjectif équipé de capteurs ultra sensibles servant de colposcope.

Elle requiert juste une prise de photographie à télécharger ensuite sur un serveur sécurisé en suivant les instructions sur l’application. Les renseignements fournis sont ensuite envoyés à un médecin qui peut ainsi prodiguer des conseils et suivre l’évolution du cas clinique. Efficace !

Cette solution a déjà été testée aux Etats-Unis et des prototypes sont actuellement en cours d’essai dans des établissements partenaires au Kenya ou encore au Mexique.

Pressentie pour être à peu près trois fois plus fiable que l’actuelle méthode utilisée dans les pays en développement, l’application devrait officiellement être lancée dans les prochains mois, à en croire la startup à l’origine de son développement. Bonne nouvelle !

Pour en savoir plus sur le tissu des start-ups en Israël, découvrez nos vidéos inédites :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *