Algérie : 350 000 hectares de terres agricoles octroyés aux investisseurs en 2 ans
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Decideurs #Economie #EnDirectDe #Entreprises #Politique #VieDesEntreprises #ALGERIE
Diane Janel
vendredi 28 avril 2017 Dernière mise à jour le Vendredi 28 Avril 2017 à 13:14

Afin d’encourager les investissements dans le secteur agricole algérien, 350 000 hectares de terres arables ont été attribués aux investisseurs en deux ans. En retour, ces derniers sont encouragés à moderniser le domaine de l’agriculture en introduisant de nouvelles technologies.

 

Le ministre de l’Agriculture, du développement rural et de la pêche, Abdesselam Chelghoum, a indiqué qu’en deux ans, 350 000 hectares de terres arables ont été attribués aux investisseurs. Cette annonce a été faite afin d’encourager les investissements dans le secteur agricole algérien à l’occasion du salon  professionnel de la production agroalimentaire qui s’est achevé jeudi 13 avril à Alger.

Dynamiser le secteur agricole

Le ministre a aussi appelé les investisseurs à moderniser l’agriculture au moyen de nouvelles technologies afin de dynamiquer le secteur agricole, et d’en faire un pilier de la croissance économique.« Nous sommes à la recherche de partenaires en mesure d’accompagner l’Etat dans sa stratégie d’assurer la sécurité alimentaire du pays et de diversifier l’économie nationale », a expliqué Abdesselam Chelghoum.

Attirer les investissements

M. Chelghoum annonçait que 100 000 hectares de terres cultivables non exploitées avaient dores et déjà été récupérés par l’Etat afin d’être réaffectés. Une mesure destinée à attirer les investissements nationaux et étrangers:

« Avec la mobilisation de 1100 hectares de foncier industriel, au titre de l’opération de réalisation de quatre nouvelles zones industrielles, dont deux seront opérationnelles le mois en cours et deux autres d’ici le mois de septembre prochain, le problème du déficit en foncier industriel ne se posera plus dans cette wilaya. Il s’agit là d’un acquis de première importance qu’il faut rentabiliser absolument à travers une bonne exploitation et gestion pour consolider Constantine dans sa position de pôle économique et industriel à l’échelle nationale”, a t-il assuré.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *