Des doutes sur les taux d'emprunts à la Banque centrale égyptienne ?
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Decideurs #Economie #Institutions #EGYPTE
Juli Choquet
mercredi 3 mai 2017 Dernière mise à jour le Mercredi 3 Mai 2017 à 14:58

Le comité monétaire de la banque centrale Egyptienne annonce reporter sa réunion. Si aucune raison officielle n’a à ce jour été divulgué, cette réunion représente un enjeux majeur pour l’avenir du système financier Egyptien. Explications.

Dans un contexte de trouble économique national et régional sur la zone MENA (Moyen Orient et Afrique du Nord), Fond Monétaire International avait accordé fin 2016 une suite de paiements progressif d’une valeur totale de 12 milliards de dollars.

Des doutes sur les retombées économiques de la politique inflationiste

En mars 2017 cette politique avait eu un impact sur l’état de la microéconomie du pays avec une inflation record de + 32,5%. En contre partie ces accords avec le FMI avaient permis de stabiliser le système financier et de rassurer ainsi les investisseurs existants ou potentiels.

Pour faire lever ces doutes, le gouvernement du Caire a fait annuler les émissions obligataires, c’est-à-dire les emprunts. Certains acteurs proche du secteur bancaire ont indiqués que les taux de ces emprunts étaient en effet trop élevés.

Les conséquences pour les différents taux d’emprunts

Pour les investisseurs il s’agira sans doute de privilégier les taux d’emprunts courts, c’est-à-dire entre 3 et 9 mois, en dépit d’un taux à long terme qui se compte généralement sur 3 années pour ce type de placement financier.

Du coté de la Banque Centrale égyptienne, trois possibilités s’offrent à elle. Il s’agit d‘abaisser les taux directeurs et donc réduire le coût des emprunts mais cela impliquerais alors une nouvelle inflation, ou bien au contraire d’augmenter les taux directeurs pour suivre la hausse de l’inflation et ainsi en éviter une nouvelle. Dernier cas de figure, la banque centrale pourrait décider de ne pas intervenir dans le système des taux pour laisser le temps au marché financier de se stabiliser.

Pour aller plus loin, découvrez nos vidéos sur l’économie de l’Egypte :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *