Stef Wertheimer : portrait d’un milliardaire israélien
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Decideurs #Economie #EnDirectDe #Entreprises #ISRAEL
Ecomnews Med Redaction
vendredi 5 mai 2017 Dernière mise à jour le Vendredi 5 Mai 2017 à 16:00

Stef Wertheimer fait partie de ces self-made men qui ont su bâtir un empire économique en partant de zéro. Portrait d’un entrepreneur pas comme les autres…

C’est l’un des plus riches hommes d’affaire israéliens. Né en 1926 à Kippenheim, dans la Bade-Wurtemberg (Allemagne), il est âgé d’à peine onze ans lorsqu’il débarque à Tel-Aviv avec ses parents, fuyant une Allemagne nazie en sang et en feu.

Ecomnews Med vous propose de découvrir le portrait de Stef Wertheimer, l’un des principaux artisans de l’indépendance industrielle de l’Etat hébreu. C’est parti…

Un parcours hors du commun

Le jeune Stef quitte le collège à 14 ans, au lendemain de l’éclatement de la Seconde Guerre mondiale. Même sans diplôme, il arrive à trouver un petit boulot chez un vendeur d’appareils photo. Cette première expérience professionnelle lui a permis de se découvrir une vraie passion pour l’optométrie.

En 1943, alors qu’il a 17 ans, la RAF (Royal Air Force) britannique l’engage comme technicien de maintenance des systèmes optiques embarqués. En 1945, il est enrôlé dans une unité spéciale destinée à affronter les Allemands, au cas où ils s’avisaient d’envahir ce qui s’appelait alors la Palestine mandataire.

Cette expérience lui a valu une place dans le Palmach, puis à la Haganah où il se spécialise dans la mise au point de mortiers. Stef Wertheimer est ensuite embauché par Shlomo Gour au sein de l’unité scientifique de Tsahal, qui deviendra par la suite les usines Raphaël. En 1952, on lui signifie que faute de diplôme, il ne peut garder son emploi dans cette entreprise dédiée aux industries militaires israéliennes.

Les débuts d’une success-story nommée ISCAR

Stef Wertheimer est alors contraint de rentrer chez ses parents à Naharyia, où il eut l’idée d’ouvrir un atelier de 20 m² dans la cour arrière de la maison familiale, destinée à fabriquer des couteaux, des burins et autres outils qu’il vend ensuite à des quincailleries un peu partout dans le pays.

Il agrandit ensuite sa petite fabrique pour répondre à une demande en forte croissance en outils et produits métallurgiques élaborés et parvient même à décrocher un partenariat avec un important client : Discount Investments. Ce dernier accepte de l’accompagner financièrement pour agrandir son projet et embaucher des employés.

C’est ainsi que l’entreprise ISCAR Metalworking va voir le jour. La jeune pousse prospérera très vite à Israël mais aussi ailleurs. Stef Wertheimer fondera par la suite ISCAR Blades qui se transformera en peu de temps en l’un des premiers producteurs de pales de rotors pour les moteurs à réaction.

Pour en savoir plus sur l’économie israélienne, découvrez nos vidéos inédites :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *