#ASavoir #Actualite #AvisDExperts #BuzzNews #Collectivites #CultureSport #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #PhotosEtVideos #MAROC
Fiona Urbain
mardi 9 mai 2017 Dernière mise à jour le Mardi 9 Mai 2017 à 10:18

Une délégation de la Région marocaine du Souss-Massa, a été accueillie durant une semaine par le Département de l’Hérault dans le cadre du programme de coopération décentralisée liant les deux collectivités pour le développement du tourisme. Pour quels objectifs ? Ecomnews les a suivi dans le Parc du Haut-Languedoc. Reportage

Initiée en 2003, la coopération entre le Département de l’Hérault et la Région du Sous Massa Drâa est née suite à l’identification d’enjeux communs aux deux territoires tels que le déséquilibre territorial entre villes et campagnes ou l’importance du poids du tourisme dans l’économie locale… 

En effet, le tourisme est un axe de développement majeur puisque cette région du Sous Massa Drâa est le premier pôle touristique du royaume marocain et rapporte 20% du PIB régional.

Dans le cadre du partenariat entre le CREPS, Hérault Sport et cette région du sud du Haut Atlas une délégation marocaine est venue se former au développement touristique durable.

« C’est un échange riche, de pratiques et d’expériences » souligne Marie-Pierre Pons, Vice-Présidente du Département de l’Hérault, déléguée aux relations extérieures.

Les objectifs du projet sont multiples : assurer le transfert d’expertise en matière de valorisation de la pratique sportive dans les espaces naturels et la promotion des territoires respectifs.

Accompagnés par des stagiaires du CREPS, les marocains ont ainsi pu découvrir le Parc du Haut-Languedoc et se former à l’équipement et la gestion des sites, tout en abordant les questions relatives à l’aménagement, la sécurité, et la préservation des ressources naturelles.

Une journée riche en échanges, au cours de laquelle ils ont pu observer les techniques touristiques développées par le Département !

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *