L'abstention grande gagnante des élections législatives en Algérie
#ASavoir #Economie #Politique #ALGERIE
Juli Choquet
mardi 9 mai 2017 Dernière mise à jour le Mardi 9 Mai 2017 à 08:49

C’était l’enjeu de cette élection législative en Algérie. Avec une participation de 35,5% selon le ministère de l’Intérieur, ce taux est cependant légèrement supérieur à celui enregistré en 2012 (qui était d’un peu moins de 34%).

 

 

23 millions d’Algériens étaient appelé à voter jeudi dernier pour élire les 462 députés de l’Assemblée Nationale pour un mandat de 5 ans. Le président de la république Abdelaziz Bouteflika agé de 80 ans a fait un déplacement remarqué pour aller voter. Il s’agissait d’une de ses rares apparitions publiques depuis le 28 mars lors de sa rencontre avec le président Congolais Denis Sassou Nguesso.

Le premier ministre Abdelmalek Sellal a quant à lui poussé en faveur d’un “vote massif”. Il demande aux Algériens de “faire preuve de patience” en attendant la remontée des prix du baril de pétrole. En effet la chute des prix des hydrocarbures contribue à 60% du budget de l’Etat. Sans cet apport, l’économie Algérienne n’est plus en mesure de contribuer aux investissements publics sans augmenter les taxes.

Ce scrutin conserve l’avance des deux partis au pouvoir: le FLN (Front de Libération Nationale) qui compte 164 sièges et son allié le RND avec 97 sièges (Rassemblement National Démocratique). L’alliance présidentielle obtient donc 261 sièges sur les 462 de l’Assemblée Nationale populaire.

Retrouvez nos vidéos sur l’actualité économique en Algérie:

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *