Alger veut réorganiser les entreprises publiques du secteur de la communication
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #CultureSport #Economie #EnDirectDe #Entreprises #Politique #VieDesEntreprises #ALGERIE
Karl Demyttenaere
vendredi 12 mai 2017 Dernière mise à jour le Vendredi 12 Mai 2017 à 13:12

Depuis plus d’un an, les autorités algériennes souhaitent réorganiser les entreprises publiques du secteur de la communication. Un projet de reconfiguration serait sur le point d’être enclenché.

En Algérie, cela fait plus d’une année que le projet est en discussion : la reconfiguration des entreprises publiques de la communication. Celles-ci pourraient être rassemblées très prochainement au sein de 3 nouveaux groupes, minimum.

En effet, d’après plusieurs médias locaux, il serait prévu de réunir dans un même groupe de presse les six journaux publics (« El-Moudjahid »« Echaâb », « El-Massa »« Horizons »« El-Djoumhouria » et « Ennasr »). De plus, les journaux d’Etat pourraient être regroupés par langue.

Au niveau de leur direction, chaque nouveau groupe de presse aura à sa tête un président-directeur général, au-dessus de chaque directeur exécutif de journal. Cette structure sera reproduite dans les 3 groupes de communication à créer.

Même si elle n’a pas pris encore de forme concrète, cette reconfiguration du secteur public de la communication a déjà été entérinée par le Conseil de participation de l’Etat (Cpe). Ce changement veut ainsi adapter du secteur public de la communication à la rude concurrence dans ce domaine d’activité.

D’après le ministre de la Communication, Hamid Grine, a assuré qu’il n’y aura ni licenciement ni baisse des salaires.

Pour en savoir plus sur l’économie algérienne, découvrez nos vidéos exclusives :

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *