Comment imaginer la révolution FinTech en Afrique ?
#ASavoir #Actualite #Agenda #AnalyseEconomique #BuzzNews #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Entreprises #MAROC
Karl Demyttenaere
lundi 15 mai 2017 Dernière mise à jour le Lundi 15 Mai 2017 à 11:03

Pour répondre à cette question, la place financière de Casablanca, en collaboration avec Luxembourg Finance, a organisé le 9 mai 2017, une conférence. Retour sur cet évènement et les pistes de réflexion évoquées.

La révolution FinTech en Afrique était au centre d’une conférence de la place financière de Casablanca, en collaboration avec Luxembourg Finance, le 9 mai. Les enjeux, challenges et opportunités qu’elle représente au Maroc mais aussi sur l’ensemble du continent africain ont été largement évoqués.

Au cœur des échanges, la question de la régulation s’est posée avec acuité. En effet, même si le Maroc a déjà engagé la réflexion, les banques centrales d’Afrique de l’Ouest et la CEMAC (la Communauté Économique et Monétaire des Etats de l’Afrique Centrale regroupe 6 pays : le Cameroun, le Congo, le Gabon, la Guinée Équatoriale, la République de Centrafrique et le Tchad), s’inquiètent de la difficile régulation à venir des transferts internationaux via le mobile.

A noter que sur ces marchés francophones, les dynamiques groupes bancaires marocains sont confrontés à d’autres concurrents panafricains ayant déjà adopté la technologie bancaire, pour améliorer leurs relations avec les clients, comme le nigérian UBA ou le togolais Ecobank.

Pour en savoir plus sur l’économie du Maroc, découvrez nos vidéos inédites :

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *