Pèlerinage juif de la Ghriba : une fréquentation en hausse et une forte symbolique
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Decideurs #Economie #TUNISIE
Ecomnews Med Redaction
lundi 22 mai 2017 Dernière mise à jour le Lundi 22 Mai 2017 à 09:04

Après plusieurs années moroses, la fréquentation du pèlerinage juif de la Ghriba s’est légèrement redressée, à la faveur de l’amélioration des conditions de sécurité et de la reprise du tourisme religieux qui avait particulièrement été touché par l’attentat-suicide commis contre la synagogue en 2002. Près de 2 500 pèlerins venus de Tunisie, d’Israël, d’Europe mais aussi des Etats-Unis ont afflué vers la plus ancienne synagogue d’Afrique le 12 mai 2017. Ils ont allumé des bougies, prié et inscrit des vœux. Ils ont surtout démontré leur attachement et leur amour pour la Tunisie…

Un dispositif renforcé pour rassurer sur les mesures de sécurité dans le pays

Les deux jours du pèlerinage juif de la Ghriba se sont déroulés dans une ambiance festive sous un important dispositif policier. Il fallait franchir plusieurs barrages où les visiteurs sont soumis à une fouille plus ou moins poussée, pour se rendre au site sécurisé par des policiers, des militaires et des gardes privés. Un hélicoptère survolait toute la zone.

L’événement s’est terminé avec la visite sur place du Premier ministre Youssef Chahed qui s’est réjoui du « retour de la sécurité en Tunisie ». Il était accompagné, entre autres, des ministres du Tourisme et de l’Intérieur et avait profité de cette occasion pour prononcer un discours en faveur de l’esprit d’ouverture et de tolérance de la Tunisie. « La Tunisie est une terre d’ouverture, de rencontre des civilisations et des religions », a-t-il notamment déclaré.

Un signe de bon augure pour le tourisme tunisien

Organisé chaque année sur l’île méridionale de Djerba à l’occasion du 33ème jour de la Pâque juive, le pèlerinage de la Ghriba attirait quelque 10 000 visiteurs avant que la synagogue ne soit ensanglantée pour la deuxième fois en avril 2002. Depuis, les Allemands ne sont plus revenus et l’Etat hébreu avait également appelé ses ressortissants à ne pas se rendre à Djerba.

Le chiffre de 10 000 visiteurs ne sera certainement pas franchi à moyen terme. Toutefois, les premiers signes d’une reprise de la fréquentation se dessinent et le pays jouit d’une relative stabilité, avec l’absence d’attentats depuis plus d’un an.

D’après René Trabelsi, co-organisateur de l’événement, la fréquentation du pèlerinage juif de la Ghriba a enregistré près de 2 500 visiteurs, dont 200 israéliens. Un chiffre nourrissant l’espoir d’une meilleure année 2017 pour le tourisme tunisien.

A noter que dans la foulée, la Tunisie nourrit l’ambition d’inscrire le site de Djerba ainsi que son héritage religieux au patrimoine mondial de l’Unesco.

Pour en savoir plus sur le tourisme en Tunisie, découvrez nos vidéos exclusives :

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *