Le concours Bloommasters affole les start-ups tunisiennes !
#ASavoir #Actualite #BonsPlans #BuzzNews #CultureSport #Economie #EnDirectDe #Entreprises #VieDesEntreprises #TUNISIE
Diane Janel
lundi 29 mai 2017 Dernière mise à jour le Lundi 29 Mai 2017 à 09:55

Citoyenneté, excellence et collaboration sont les maîtres mots du tout premier concours Bloommasters organisé par la fondation BIAT (Banque Internationale Arabe Tunisienne) et MIT Entreprise Forum Pan Arab, où plus de 1000 start-ups sont venues tenter leur chance.

L’innovation est un enjeu majeur dans un pays où le secteur des services et des TIC représentent 60% du PIB. Aujourd’hui en Tunisie, 55% des 18-25 ans aspirent à créer une entreprise. Une étude, présentée par Hassen Zargouni dans le cadre du concours, a récemment mis en exergue les principaux problèmes rencontrés par les jeunes entreprises innovantes Tunisiennes : seulement 30% des start-ups parviennent à survivre au-delà de trois ans et 2% réussissent leur ouverture internationale.

Ces difficultés, la Banque Internationale Arabe de Tunisie (BIAT), les connaît bien. Cette année la première banque privée Tunisienne a fait preuve d’une initiative sans précèdent pour l’avenir du pays, et qui relève d’un engagement citoyen de la part de la banque.

Un concours prestigieux et attrayant

 Le 20 avril 2017, les experts et chefs d’entreprises ont choisi, parmi 1678 candidats, les 9 start-ups les plus innovantes du concours. Ce concours a de quoi séduire les plus ambitieux : de 30 000 et 100 000 dinars sont décernés aux gagnants et les 75 équipes demi-finalistes bénéficieront d’accompagnements d’experts pour leur développement, de visibilité et d’un réseau intéressant. Les projets ont été jugés sur leurs idées, leurs implications sociales et environnementales et leur start-ups.

La première place a été décernée à Malik Nouira pour avoir conçu un système innovant de maisons mobiles et respectueuses de l’environnement. A la deuxième place, Dar-El-Ain a misé sur une des forces économiques du pays, le tourisme. Ce dernier propose un système touristique faisant intervenir les artisans locaux : de quoi séduire les touristes et les acteurs économiques tunisiens, qui se sentent parfois marginalisés.

Pour tout savoir de la tunisie, découvrez notre vidéo inédite: 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *