Tunisie: un métro léger prévu à Sfax pour 2020 !
#ASavoir #Actualite #Agenda #BonsPlans #BuzzNews #CultureSport #Economie #EnDirectDe #Entreprises #TUNISIE
Diane Janel
mercredi 31 mai 2017 Dernière mise à jour le Mercredi 31 Mai 2017 à 13:24

Les candidats se bousculent pour l’installation d’un métro léger à Sfax : l’appel d’offre a déjà réuni dix bureaux d’études en provenance de France, de Turquie, d’Italie, d’Espagne et de la Corée du Sud.

 

La sélection des candidatures concernant l’appel d’offre pour l’installation d’un métro léger à Sfax a démarré, mardi 30 mai. Pour rappel, Sfax est ville portuaire de l’est du pays située à environ 270 kilomètres de Tunis, et qui est le deuxième pôle économique du pays.

L’appel d’offres international avait été lancé en mars 2017 afin de pouvoir rapidement développer le réseau de transport collectif dans la ville, ainsi que dans ses banlieues. Pour ce faire, la construction d’un métro léger semble adaptée. Ce type de transport, également connu sous le vocable de Transit Léger sur Rail (TLR) est une forme de transport en commun urbain ferroviaire qui a généralement une capacité et une vitesse inférieure à celle du métro.

En tout, dix bureaux d’études en provenance de France, Turquie, Italie, Espagne et Corée du Sud ont déposé leur candidature. Selon le PDG de la société du métro, Rachid Zair, le choix du bureau d’études devra s’effectuer, en octobre ou novembre 2017.

Le commencement des travaux

Le démarrage effectif des travaux de réalisation du projet est prévu, fin 2019. La première tranche, qui s’étend sur 13,5 km, devrait entrer en exploitation, fin 2020-début 2021. Elle coûtera 280 millions de dollars. L’achèvement de la totalité du projet (qui s’étendra sur 70 km) est prévu pour 2030.

La création d’une entreprise de transport publique à Sfax a été actée le 4 août 2015. A l’époque, on a décidé que la société serait financièrement autonome, et dirigée par un Conseil d’administration, lui-même nommé par par le ministre des Transport.

C’est également cette entreprise qui s’est chargée des études de  faisabilité nécessaires à la réalisation du projet, ainsi que du lancement des appels d’offres et du choix des entrepreneurs.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique du Maroc:

  

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *