Tunisie: Les entrées touristiques sont en hausse de 46,2%
#ASavoir #Actualite #Agenda #BuzzNews #CultureSport #Economie #EnDirectDe #TUNISIE
Diane Janel
vendredi 2 juin 2017 Dernière mise à jour le Vendredi 2 Juin 2017 à 15:47

En 2017, Tunisie a enregistré 1 725 891 entrées touristiques, soit une évolution de 46,2% par rapport à la l’année dernière. Une franche réussite que le gouvernement souhaite voir perdurer.

 

 

Selon les dernières statistiques publiées par l’Office National du Tourisme Tunisien (ONTT), la Tunisie a enregistré 1 725 891 entrées touristiques entre le 1er janvier et 20 mai 2017. Il s’agit d’une évolution 46,2% par rapport à la même période en 2016. Une franche réussite que le gouvernement tunisien compte faire perdurer.

La fréquentation touristique européenne et maghrébine

 

Les touristes européens et, plus particulièrement les français et les allemand, ont été beaucoup plus nombreux en 2017. En tout, ils représentent 17% des entrées globales, soit une augmentation de 31,1%. Les Français viennent en première position avec 153 050 touristes, en évolution de 45,1 %. Ils sont suivis par les Allemands (37 909 touristes) et les Italiens (28 807 entrées). Les Anglais sont en quatrième position, enregistrant ainsi 8 943 entrées.

Mais c’est le tourisme maghrébin qui reçoit la palme d’or, puisqu’il constitue 60,2 % des touristes arrivés entre 1er janvier au 20 mai 2017. En tout, ils sont au nombre de 1 148 037 personnes, soit une hausse notable de 51,6% par rapport l’année dernière. Les algériens sont les plus friands des voyages en Tunisie (628 350 entrées, en hausse de 68,3 %), suivis par les libyens qui ont généré 498 987 entrées , ( ce qui constitue une hausse de 37,2%).

Garder une certaine prudence

Le président de l’Observatoire Tunisien du Tourisme (OTT), Afif Kchouk avait déclaré que selon lui, malgré les bons indicateurs sur l’été 2017, il faut garder une certaine réserve.

Même si les prévisions pour la saison de l’été 2017 sont bonnes pour les marchés traditionnels notamment les marchés tunisien et algérien, il faut être optimiste mais prudent à la fois, surtout que l’image de la Tunisie, qui s’est améliorée sur certains aspects, reste fragile“. 

Il a également ajouté: “il est impératif de travailler sur l’image de la destination. Notre pays est fondamentalement balnéaire, cette activité représente la locomotive du tourisme tunisien, si elle marche, tous les autres produits touristiques marcheront aussi. La relance dépend essentiellement, de la qualité des produits dans les hôtels (infrastructure, nourriture, accueil, propreté).

Des efforts engagés

En 2017, le gouvernement tunisien a tout mis en œuvre pour promouvoir le tourisme ! Pendant les dix premiers jours du mois de mai 2017 un budget d’un 350 000 euros avait été consacré à des campagnes de pub. A partir de juin, ces efforts seront démultipliés grâce a un montant de 8,6 millions d’euros.

31 visites de prospection ont également été proposées aux 1128 représentants des agences de voyage, afin d’étendre le rayonnement du tourisme tunisien vers Russie, Pologne et les marchés du Golfe arabe, qui comprennent le Sultanat d’Oman, Arabie Saoudite, Emirats Arabes Unis, Qatar et Jordanie.

 

 

Pour en savoir plus sur l’algérie, découvrez nos vidéos inédites:

 

 

 

 

 

 

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *