Le milliardaire libanais Ayman Hariri cède ses parts de la holding GroupMed
#ASavoir #Actualite #Agenda #BuzzNews #Decideurs #Economie #EnDirectDe #Entreprises #Institutions #Politique #VieDesEntreprises #LIBAN
Diane Janel
mardi 13 juin 2017 Dernière mise à jour le Mardi 13 Juin 2017 à 11:16

Ayman Hariri, qui détenait 42,24% de la holding GroupMed, a cédé ses parts à l’homme d’affaires jordanien Ala al-Khawaja, pour un montant de 535,2 millions de dollars.

 

 

 

Ayman Hariri, qui détenait 42,24% de la holding GroupMed a cédé ses parts à l’homme d’affaires jordanien Ala al-Khawaja, pour un montant de 535,2 millions de dollars.

Pour rappel, la holding GroupMed est une société propriétaire de la banque BankMed. Actif dans le conseil en placements financiers avec sa filiale MedSecurities et dans la microfinance avec sa filiale Emkan, Bankmed dispose d’un large réseau : en effet, ses 67 agences sont disséminées au Liban, à Chypre, en Irak, à Dubai International Financial Centre (DIFC). Le groupe a également des filiales en Turquie (Turkland Bank, T-Bank), en Arabie saoudite (SaudiMed Investment Company), en Suisse (Bankmed Suisse) et au Liban.

Le reste des parts de la société appartient au demi-frère du milliardaire, qui n’est autre que le premier Premier ministre, Saad Hariri, (qui détient 42,24 % du capital) et sa mère Nazek Hariri (qui possède 15,51 % des parts).

 

La transaction

 

La transaction avait déjà été bouclée il y a déjà plusieurs semaines. La Banque du Liban ( (BDL) vient de l’approuver officiellement, et valorise GroupMed Holding à 535 millions de dollars, selon un communiqué publié par la banque elle-même.

L’annonce officielle de l’acquisition intervient suite à son approbation par la Banque du Liban (BDL), alors que les négociations entre les principaux concernés avaient débuté il y a plus de six mois, selon une source de L’Orient-Le Jour: « La Banque centrale a mis beaucoup de temps à donner son accord car M. al-Khawaja est inconnu du secteur bancaire libanais », explique t-il.

 

Ala al-Khawaja, le nouvel investisseur 

 

 

De son côté, le nouvel investisseur Ala al-Khawaja a déclaré : « Cet investissement doit être considéré comme le signe d’une confiance inébranlable en BankMed, mais aussi dans le secteur bancaire libanais, l’économie et la stabilité permanente du Liban », a commenté le nouvel actionnaire, Ala al-Khawaja”. Pour lui, la possibilité d’une introduction en Bourse du groupe n’est pas exclue.

Actuellement basé en Egypte, l’homme d’affaires jordanien a réalisé plusieurs investissements dans le secteur des banques et de la finance, ainsi que dans les télécommunications, les médias, les technologies, l’hôtellerie et le secteur pharmaceutique.

Mais ses principaux placements restent dans le secteur des télécoms, avec deux compagnies égyptiennes Global Telecom Holding et Orascom Telecom Media and Technology Holding. L’homme d’affaires détient également des biens immobiliers commerciaux et résidentiels en Égypte, en Jordanie, au Liban, au Royaume-Uni et en France.

 

 

 

 

Pour en savoir plus sur le Liban, découvrez nos vidéos inédites:

 

 

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *