Franco-Turquie: Sommes-nous à l’apogée des relations commerciales ?
#ASavoir #Actualite #Agenda #BuzzNews #CultureSport #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Entreprises
Ecomnews Med Redaction
mercredi 14 juin 2017 Dernière mise à jour le Mercredi 14 Juin 2017 à 13:26

En 2016, le volume d’échanges commerciaux entre la France et la Turquie a atteint 14,5 milliards d’euros. Une première pour les deux états, qui renforcent ainsi leur relation.

 

 

Selon l’ambassade française, la production aéronautique et spatiale, le secteur automobile ainsi que pharmaceutique, sont les produits phares que la France exporte vers la Turquie, avec une valeur respective d’échanges de 1 586.6 millions d’euros, 945 millions et 358 millions en 2016 pour chacun des secteurs!

 

Les exportations vers la France

Concernant les exportations Turques à destination de la France, c’est, là aussi, le secteur automobile qui arrive en tête de peloton avec 1 989. 7 millions d’euros d’exportations de véhicules et 452 millions de produits liés au secteur. Viennent ensuite les produits textiles et appareils électroménagers.
Le secteur automobile est donc au cœur des échanges Franco-Turcs et représente, somme toute, 23,8% du total des échanges économiques entre les deux états. Il s’agit donc d’un secteur essentiel dans cette relation internationale qui ne cesse de croître ! A titre d’exemple, entre 2015 et 2016, la vente des véhicules automobiles Turques à destination de la France a augmenté de 17,8% !

 

Des importations élevées

Malgré tout, le niveau des importations Turques reste tant bien que mal assez élevé ! La raison principale de cette situation réside dans le fait que la production régionale automobile ne répond pas aux mêmes attentes que la demande locale.

D’autre part, il est important de souligner la part prépondérante de l’industrie française dans la production turque. En effet, la solide présence du constructeur automobile Renault qui emploie plus de 6 700 individus, explique en majeure partie la croissance des échanges commerciaux entre les deux pays. Le groupe français représente ainsi le 1er exportateur turc du secteur automobile et le 3ème exportateur national, tous secteurs confondus !

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *