Paris et le Caire souhaitent renforcer leur alliance sécuritaire
#Actualite #Agenda #BuzzNews #CultureSport #Decideurs #EnDirectDe #Politique #EGYPTE
Diane Janel
jeudi 15 juin 2017 Dernière mise à jour le Jeudi 15 Juin 2017 à 08:06

A l’occasion d’une visite de Jean-Yves Le Drian au Caire, la France et l’Egypte ont discuté de leur partenariat concernant la lutte antiterroriste et de la stabilisation de la Libye.

Jean-Yves Le Drian, ministre des affaires étrangères.

 

 

 

Après de multiples visites en Egypte en tant que ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian est au Caire ce jeudi 8 juin en tant que ministre des Affaires étrangères cette fois. Il s’agira de sa 8ème venue dans le pays.

Les premières visites concernaient essentiellement la vente de 24 avions de chasse Rafale et deux porte-hélicoptères pour presque 6 milliards d’euros. Mais à présent, ce sont de toutes autres raisons qui ammènent le ministre en Egypte:  la coopération sécuritaire étaient cette fois-ci au coeur des débats.

La stabilisation régionale de la Libye est également apparue comme une question prioritaire pour les deux pays qui veulent trouver un terrain d’entente tout en profitant des derniers développements régionaux. A cet effet, Le Drian a également rencontré le président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi, et le ministre de la Défense Sedki Sobhi.

 

 

Les attentats et la sécurité

 

La question sécuritaire apparaît comme primordiale en vue des récents attentats en Egypte. Ainsi, Le Drian a rencontré le pape de l’église copte orthodoxe Tawadros II, auquel il a présenté ses condoléances pour les victimes dans la communauté copte.

« Je viens porter un message d’amitié de la part [du nouveau président français] Emmanuel Macron, un message de soutien pour les réformes en cours en Egypte, et un message de solidarité face au terrorisme qui a endeuillé votre pays », a t-il déclaré devant la presse à l’issue d’un entretien avec son homologue égyptien, Sameh Choukri.

La France continue de considérer l’Egypte comme un point stratégique dans la région pour contenir le terrorisme

 

Le dossier lybien

 

Le dossier lybien apparaît comme une priorité pour l’Egypte et la France, car il pourrait mettre fin à certains foyers terroristes qui ont trouvé dans le pays un terreau fertile.

De son côté, Sameh Choukri a rappelé « l’importance de parvenir à un règlement politique » en Libye et s’est félicité que les « dialogues inter-libyens menés en Egypte récemment » commencent à porter leurs fruits.

Ces derniers mois, l’Égypte a reçu les principaux dirigeants des factions rivales se disputant le pouvoir en Libye. En effet, le gouvernement d’entente nationale (GNA) de Tripoli est contesté par les forces du maréchal Khalifa Haftar, loyales à un gouvernement rival dans l’est de la Libye. Pour rappel, le GNA est le gouvernement de la Libye depuis le 12 mars 2016. Il a été formé sous l’égide de l’ONU afin de résoudre la guerre civile qui fait rage.

« Nous ne pouvons laisser prospérer à la frontière égyptienne et aux portes de l’Europe une instabilité dont profitent les terroristes et les trafiquants en tous genres », a déclaré Le Drian.

 

 

 

 

 

 

 

Pour en savoir plus sur l’Egypte, découvrez nos vidéos inédites:

 

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *