Conférence sur l’emploi à Casablanca : le contrat d’insertion est à l’honneur !
#Actualite #BonsPlans #BuzzNews #CultureSport #Emploi #EmploiFormation #EnDirectDe #Entreprises #Recrutement #MAROC
Ecomnews Med Redaction
vendredi 16 juin 2017 Dernière mise à jour le Vendredi 16 Juin 2017 à 07:30

En début de semaine s’est tenue une conférence sur l’emploi organisée à Casablanca par l’Anapec et la CNSS. Une occasion d’exposer les mesures qui vont promouvoir l’emploi.

 

Le 13 juin dernier a donc eu lieu une conférence à Casablanca organisée sous le thème «Anapec-CNSS : ensemble pour la promotion de l’emploi à travers les mesures incitatives».
Présidé par Mohamed Yatim, le ministre de l’emploi et de l’insertion professionnelle, ce grand meeting a permis à l’Anapec et la CNSS d’énoncer les initiatives phares à l’emploi salarié ainsi que les perspectives attendues à l’horizon 2017 ! Lors de cet événement, les deux organismes ont finalement dévoilé que fin mai 2017, on comptabilisait près de 66 000 contrats d’insertion accordés fin mai 2017.

 

Obtenir une insertion

Les statistiques ont démontré que 40% des demandeurs d’emploi bénéficiaires sont embauchés par l’entreprise d’accueil ainsi que 35% par d’autres entreprises. En outre, ce bilan confirme que 75% des bénéficiaires en contrat d’insertion ont obtenu, par la suite, une insertion durable, dont 63% en CDI.

Les statistiques ont également mis en lumière l’aspect qualitatif inhérent à l’insertion déduite d’un contrat d’insertion. On observe ainsi que les attributaires du contrat d’insertion accèdent plus rapidement à une situation durable: cela se fait en 3 mois contre environ 12 mois d’attente des non bénéficiaires.

 

Amélioration de la loi

 

Notons qu’en avril 2016, la loi n°101.14 a introduit des améliorations notoires au niveau de la nature du contrat d’insertion. Outre une durée de stage maximum fixée à 24 mois et la garantie d’une couverture sociale, ces améliorations concernent également le développement de l’insertion durable.

De la sorte, les employeurs sont dans l’obligation de recruter au moins 60% des personnes ayant accompli leur stage sur un contrat de travail.

 

 

 

 

Pour en savoir plus sur le Maroc, découvrez nos vidéos inédites:

 

 

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *