Maroc : première rencontre entre Emmanuel Macron et Mohammed VI
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #CultureSport #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Politique #ALGERIE #MAROC
Diane Janel
vendredi 16 juin 2017 Dernière mise à jour le Vendredi 16 Juin 2017 à 10:24

Paris et Rabat renforcent leur coopération économique, culturelle et sécuritaire, à l’occasion de la visite d’Emmanuel Macron au Maroc. Une façon de raviver l’amitié entre les deux pays.

 

 

 

Emmanuel Macron s’est rendu au Maroc les 14 et 15 juin. Une rencontre « simple, rapide et dont le seul objectif est de permettre aux deux chefs d’État de faire connaissance », expliquent les conseillers du président français à la presse.

Le président français a été directement reçu par le roi au Palais de Rabat. Les deux chefs d’État aborderont ” l’amitié franco-marocaine” mais aussi des sujets régionaux comme la Libye et la crise dans le Golfe. Les relations ennemies qu’entretiennent le Maroc et l’Algérie ont également été abordées.

La coopération économique, culturelle et sécuritaire en Afrique ainsi que la lutte contre le changement climatique ont également été au centre des discussions.

 

Crise du Golfe

 

Depuis l’éclatement la crise du GolfeEmmanuel Macron s’est entretenu avec les chefs d’État concernés afin d’apaiser les tensions. Il a notamment appelé l’émir du Koweït, cheikh Sabah al Ahmad Al Sabah, avec qui il a eu un entretien téléphonique lundi 12 juin.

Lors de sa visite au Maroc, Emmanuel Macron a abordé la question du Golfe avec Mohamed VI:« Le roi du Maroc et le président Emmanuel Macron se concerteront sur ce que chacun pourrait apporter à cette médiation », ont indiqué des proches du président français.

 

Relations Maroc Algérie

 

Les crises régionales entre le Maroc et l’Algérie a été un des dossiers abordé. La question du Sahara occidental, notamment, fait l’objet de tensions entre les deux pays. En effet ,depuis 1975, date du retrait du colonisateur, Rabat revandique sa souveraineté sur l’ex-Sahara espagnol. L’équipe d’Emmanuel Macron a fait savoir que la position de la France restera « inchangée, en soutien des initiatives de l’ONU ».

«Il y a une concurrence forte entre le Maroc et l’Algérie sur le plan diplomatique, analyse Jean-Noël Ferrié, directeur de Sciences-Po Rabat. Le Maroc s’ouvre vers l’Afrique de l’Ouest qui est une région où la présence française est historiquement forte et déterminante. Il y a aussi la question du Sahara occidental qui est au centre de la rivalité entre l’Algérie et le Maroc. Mohammed VI veut s’assurer du soutien de la France sur cette question.» 

 

 

Pour en savoir plus sur le Maroc, découvrez nos vidéos inédites:

 

 

 

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *