Les accords commerciaux entre la Turquie et la Tunisie sont négociés
#ASavoir #Actualite #Agenda #BuzzNews #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Politique #TUNISIE
Diane Janel
lundi 19 juin 2017 Dernière mise à jour le Lundi 19 Juin 2017 à 14:17

A l’occasion d’une rencontre entre le ministre tunisien des Affaires étrangères Khemaies Jhinaoui, et son homologue turc, la question des accords commerciaux liant les deux pays a été débattue.

Khemaies Jhinaoui, le ministre tunisien des affaires étangères.

 

 

Le ministre tunisien des Affaires étrangères Khemaies Jhinaoui s’est rendu en Turquie, à l’occasion d’une visite officielle qui se déroulait entre le jeudi 15 et le vendredi 16 juin 2017. Au cours de cet événement, il a annoncé que la Tunisie et la Turquie allaient étudier plusieurs questions bilatérales, y compris celle des échanges commerciaux liant les deux pays. Pour ce faire, le ministre a rencontré son homologue turque Mevlüt Çavuşoğlu.

 

 

Les relations bilatérales

 

Lors de la réunion entre le Ministre Mevlüt Çavuşoğlu et son homologue tunisien Khemaies Jhinaoui, la question des relations entre la Turquie et la Tunisie a été longuement débattue, tout comme les problématiques régionales

Ce sera l’occasion de revenir sur notre coopération commerciale. Nous avions signé avec la Turquie un accord de libre échange et dont le résultat est malheureusement à notre désavantage au niveau de notre balance commerciale” a indiqué le ministre des Affaires étrangères.

Lors de sa rencontre, jeudi 15 juin, avec Khemaies Jhianoui, le président turc, Recep Tayyip Erdogan a annoncé qu’il avait l’intention d’effectuer une visite officielle en Tunisie, répondant ainsi à l’invitation de son homologue tunisien Béji Caïd Essebsi.

La question des accords commerciaux devrait alors ressurgir dans la mesure ou Erdogan a réaffirmé son soutien à Tunis dans sa transition économique.

 

Des exportations inégales

 

De son côté, Khemaies Jhinaoui, le ministre des affaires étrangères turc, a annoncé que les dirigeants de son pays souhaitent que les exportations tunisiennes aient “un meilleur accès au marché turc”. En effet, la question des importations turques est prédominante dans la mesure ou elle pèse un certain poids dans la balance commerciale déficitaire de la Tunisie.

Entre 2011 à 2015 , la Turquie est le 4ème importateur de la Tunisie. Sur les trois premiers mois de 2017, les exportations tunisiennes vers la Turquie ont été évaluées à près de 15,6 millions d’euros, et les importations turques à plus de 189 millions d’euros. Une nette différence dans les échanges commerciaux, qui se traduit par une inquiétude de la part des responsables tunisiens.

Néanmoins, en avril 2017, Zied Ladhari, le ministre tunisien de l‘Industrie et du Commerce estimait que ces importations venant de la Turquie n’étaient pas anodines, dans la mesure ou il s’agit souvent de produits indispensables à la consommation quotidienne “80% des produits importés de Turquie sont importants pour la Tunisie.” Il évoquait notamment les machines et les équipements indispensables pour faire tourner les usines tunisiennes.

 

Pour en savoir plus sur la Tunisie, découvrez nos vidéos inédites:

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *